Home Culture Concert de réconciliation entre musiciens congolais et les combattants: une autre élucubration de David Monshoh

Concert de réconciliation entre musiciens congolais et les combattants: une autre élucubration de David Monshoh

5 min read
0
0
david-mosoh

Le producteur ivoirien David Monsoh a organisé, avec  le soutien de quelques managers  des musiciens congolais, une réunion stratégique en début de semaine dans un palace Parisien sur la problématique du phénomène « combattants », ces opposants qui empêchent aux artistes congolais de se produire en Europe. Plusieurs mécènes et producteurs  africains ont participé à cette rencontre à laquelle a pris part le leader  du groupe Wenge Musica Maison Mère, Noel Ngiama Makanga alias Werra Son ainsi que des représentants de combattants.

Après plusieurs heures de discussions, ils se sont mis d’accord pour l’organisation au cours de cette année, d’un giga concert  de réconciliation dans une grande salle de spectacles dans la capitale française. « J’ai échangé avec le Roi de la forêt pour l’organisation d’un giga concert 100% musique congolaise, cette année à Bercy. Cette soirée va marquer une réconciliation entre la musique congolaise et la diaspora », a déclaré le patron de BBlack Tv et Obuou Music.

Il a expliqué que ce grand événement culturel réunira des grands noms de la musique congolaise entre autres, Werra Son, Koffi Olomide, Fally Ipupa, Héritier Watanabe dit « la Pulga », Ferre Gola, JB Mpiana ou encore Fabrigas.

Cette idée a été appréciée   par le « Phénomène Igwe » qui a pris l’engagement de convaincre ses collègues pour sa concrétisation. « Je pense que le moment de réparation est venue. Vous avez tout notre soutien. J’invite les artistes congolais à ne pas hésiter. C’est un grand projet pour sauver la culture congolaise », a-t-il affirmé.

Mais dans les milieux des amoureux de la musique congolaise, l’on se moque sérieusement de cette  idée surtout que toutes les tentatives faites par le producteur ivoirien pour produire des musiciens congolais en Europe ces dernières années ont échoué. D’autres pensent que c’est une fâcherie pour les combattants qui, depuis 2010, interdisent aux musiciens de la RDC qu’ils reprochent de soutenir le régime de Joseph Kabila, de se produire en Europe, aux Etats-Unis et dans certains pays africains.

Une mission impossible ?

L’année dernière, David Monsoh a  essuyé un fiasco lorsqu’il avait organisé le concert du chanteur Héritier Watanabe à l’Olympia de Paris.

Avant ce concert avorté, d’autres musiciens se sont vu refusé l’accès dans les salles dans lesquelles ils  devraient se produire. C’est le cas notamment de Fally Ipupa et de JB Mpiana. Bon nombre de kinois prédisent l’échec de cette probable réconciliation  et expliquent ce scepticisme par le fait que le principal organisateur de ce giga concert n’entretient plus de bonnes relations avec certains musiciens qui devront se produire. D’autre part, certains musiciens ne pourront pas se rendre à Paris même si les combattants acceptaient qu’ils se produisent. C’est le cas de Koffi Olomide qui a des ennuis avec la justice française.

Bijoux Bunga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Alternance
Load More In Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Candidat du FCC: Et si Joseph Kabila tenait compte du point de vue de la population ?

La question de la succession de Joseph Kabila a finalement été évoquée officiellement par …