Home Non classé MNC-CIRGL: Des professionnels de médias engagés dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles

MNC-CIRGL: Des professionnels de médias engagés dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles

8 min read
0
0

Le Mécanisme National de Coordination de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (MNC-CIRGL) a organisé un atelier national de formation à l’intention du Réseau National des Journalistes spécialisés sur les ressources naturelles. Axés sur le thème « l’implication des Médias dans la promotion de la paix et dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC et dans la Région des Grands Lacs », ces assises se sont tenues du 1er au 3 mars 2018 à l’hôtel Elais. Elles ont connu la participation des professionnels des médias venus du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Haut-Uélé, Kongo Central et Tanganyika, six des provinces les plus touchées par l’exploitation illégale de minerais et celle de Kinshasa, ville hôte.

A la fin des travaux, les participants ont procédé à l’installation du comité provisoire composé entre autres d’un Secrétaire national Exécutif, deux Rapporteurs, un conseiller juridique, des commissions et des points faciaux.

Dans son discours de clôture, le Coordonnateur du MCN, Kakese Vilanu a reconnu le rôle de la presse dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles. « Vous avez compris le rôle combien important et irremplaçable du journaliste congolais dans le secteur précieux de la promotion de la paix et de la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles. Au-delà du fait que le journaliste doit être le témoin oculaire des faits se rapportant à la paix et ressources naturelles, il doit savoir organiser au niveau personnel en constituant une sa propre banque de données », a-t-il déclaré.

Plusieurs résolutions ont été prises notamment, l’implication des médias dans la promotion de la paix et la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles de la région des Grands-Lacs, la vulgarisation de la déclaration de Lusaka sur l’initiative Régionale ; l’implantation du Réseau National des Journalistes spécialisés sur les ressources naturelles dans les provinces les plus touchées par ce phénomène et l’appropriation par ces derniers de six outils de lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles. Ces outils sont: certification, mécanismes d’alertes rapides, avoir une banque de données, formalisation de lois, ITIE et l’harmonisation des lois au niveau la région.

Promouvoir la paix

Au premier jour, le coordonnateur du MCN a encouragé les journalistes à s’impliquer dans cette lutte. « Vous êtes l’œil et le témoin de la République, raison pour laquelle nous vous associons au Combat que mène la CIRGL pour la paix. Et comme vous le savez, cette dernière est souvent remise en cause à cause de l’exploitation illégale des ressources naturelles », a-t-il dit.

Les groupes armés étant parmi les exploitants illégaux des ressources naturelles, ce phénomène constitue une menace à la paix non seulement en RDC mais, dans l’ensemble des pays de la région des Grands-Lacs. D’où l’apport du réseau national des journalistes spécialisés dans les ressources naturelles s’avère d’une importance capitale dans ce combat.

Les objectifs poursuivis par cet atelier étaient de former et informer les professionnels des médias sur le rôle de la CIRGL dans la promotion de la paix et la lutte contre l’exploitation illégale et le commerce illicite des minerais concernés en RDC et dans la Région des Grands Lacs; vulgariser à travers le Réseau national des journalistes les activités effectués par le MNC-CIRGL dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative Régionale sur les ressources naturelles en général et six outils en particulier; permettre au MNS, à travers les médias des province concernées, d’informer l’opinion nationale sur la mise en œuvre de l’initiative Régionale sur les ressources naturelles et des six outils en vue d’une appropriation au niveau national.

Le quatrième objectif consistait à procéder à l’extension des relais et des points focaux dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Haut-Uélé, Kongo Central et Tanganyika.

Patrick Lokala

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Isidore Ndaywel après la marche du CLC: « Nous ne sommes pas en voie de disparition»

Le Comité Laïc de Coordination ( CLC) a marché ce lundi 21 octobre à Kinshasa. La manifest…