Home Société Georges Jacovides, un potentat dans l’immobilier congolais

Georges Jacovides, un potentat dans l’immobilier congolais

4 min read
0
1

Cet expatrié grec est cité dans plusieurs dossiers de spoliation des immeubles ou d’escroquerie des particuliers. Avec son associée qui se trouve être sa mère biologique, il est soupçonné d’avoir escroqué un citoyen congolais dans une affaire de construction d’un immeuble que ce dernier a conclue avec sa société fictive.

Des sources proches de la victime dont nous taisons le nom pour ne pas gêner l’enquête judiciaire en cours ont révélé à Alternance. CD que Georges Jacovides aurait obtenu de sa victime une somme de 180 000 USD sur un total de 215 mille dollars américains sans réaliser le travail convenu. « Il était venu lui présenter une entreprise qui selon lui, est spécialisée dans la construction des immeubles. Il a obtenu de ses mains une somme de cent quatre-vingt mille dollars américains mais, après un temps, nous nous sommes rendu compte que sa fameuse société n’existe nulle part », renseigne un collaborateur de sa victime présumée. Pis, ce présumé arnaqueur est allé jusqu’à démolir les travaux réalisés par une autre entreprise avant de disparaitre dans la nature.

Une source judiciaire proche du Parquet Général de la République affirme que le nom de Georges Jacovides serait cité dans plusieurs dossiers mais, il bénéficierait du soutien de certains dignitaires du pouvoir. « La raison de cette escroquerie qui se porte très bien est tout simplement le soutien qu’il bénéficie de la part de certains généraux de forces armées congolaises », fait savoir un avocat.

D’après d’autres sources concordantes, il serait également impliqué dans le dossier de la spoliation d’un immeuble de l’Etat qu’il occupe, lequel est situé sur l’avenue de Flambeau dans la commune de la Gombe. Là aussi, il bénéficierait de la complicité et de la protection d’un responsable du Ministère de l’Urbanisme et Habitat.

Ce, alors que des citoyens congolais soupçonnés d’être impliqués dans les affaires de spoliation des immeubles de l’Etat croupissent en prison. Pourquoi cet étranger que d’aucuns décrivent comme mafieux reste-t-il libre ? C’est la question que bon nombre des congolais se posent et à laquelle il est difficile de répondre.

LPA

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Christelle Vuanga : «Le gouvernement de la RDC devrait encourager les entreprises qui engagent les personnes handicapées»

L’Assemblée nationale a déclaré, au cours de la séance plénière du vendredi 29 mai 2…