Home Politique Désamour entre Joseph Olenghankoy et Tshibala: Lisanga Bonganga choisit son camp

Désamour entre Joseph Olenghankoy et Tshibala: Lisanga Bonganga choisit son camp

5 min read
0
0

Pour avoir demandé au Premier ministre Bruno Tshibala de rendre le tablier suite à la succession de scandales à la primature et à son incapacité à gérer, le Président du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre et du processus électoral (CNSA), Joseph Olenghankoy s’est attiré les foudres de la coalition des Alliés d’Etienne Tshisekedi (CAT). Cette plateforme dirigée par le Ministre d’Etat aux Relations avec le parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga lui demande à son tour de démissionner.

C’est la guerre contre tous au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement/Kasa-Vubu. Le chef de file de l’aille dissidente du Rassop et Président du parti politique Forces novatrices pour l’Union et la solidarité (FONUS) risque de payer cache sa méfiance envers le Premier ministre. Ce dernier peut désormais compter sur le soutien de certains de ses ministres.

La Coalition des alliés d’Etienne Tshisekedi a dans une déclaration politique faite le 31 mars dernier, désapprouvé les décisions de Joseph Olenghankoy Mukundji.
Mécontente de la décision du CNSA qui a récemment recommandé au Ministre de l’Intérieur et Sécurité, dans le cadre de mesures de décrispation du climat politique, de ne pas reconnaitre l’Union pour la Démocratie et le Progrès Sociale (UDPS) dirigée par Tshibala et Loseke, elle demande la démission du Président de cette institution.

Dans la déclaration politique signée par son coordonnateur Jean-Simon Mboyo, cette plateforme politique estime que son autorité morale, Jean-Pierre Lisanga Bonganga a signé l’accord de la Saint Sylvestre au même titre que Joseph Olenghankoy et par conséquent, il doit être consulté avant la prise de toute décision importante.

« Au nom du Rassemblement, la Cat estime que, pour toute question touchant au fonctionnement du CNSA et du Gouvernement de la République, les deux signataires doivent au préalable, se concerter avant toute prise de position et ce, autour de la personne de son Excellence monsieur Bruno Tshibala, Premier ministre, chef du Gouvernement. La CAT est sidérée par les démarches perfides de monsieur Joseph Olenghankoy Mukundji tendant à fragiliser et à solder le Groupe », a-t-elle dénoncé.

Sans détours, la CAT exige la démission d’Olenghankoy. « La CAT, qui a toujours combattu les déviations de monsieur Joseph Olenghankoy avant, pendant et après sa désignation à la tête de cette institution d’appui à la démocratie, exige sa démission et son remplacement immédiat étant donné que son choix n’a jamais fait l’unanimité des autres acteurs majeurs de la scène politique congolaise qui n’en font pas partie, nous citons l’UNC, l’UDPS, le MLC ainsi que le FRC », lit-on dans cette déclaration.

Contacté, un proche du Président des FONUS se moque de cette démarche qu’il considère comme « l’expression de la faim de Lisanga Bonganga et de sa bande et annonce qu’ils jouent leur dernière carte avec leur Premier ministre dont la démission est exigée par la population congolaise ».

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Communiqué de la rédaction

La rédaction d’Alternance.CD informe à ses lecteurs qu’une photo du chef de fi…