Home Politique Maniema: Que gagnerait Minaku en autorisant la saisine de la Cours d’appel au sujet de l’élection de Tunda Kasongo ?

Maniema: Que gagnerait Minaku en autorisant la saisine de la Cours d’appel au sujet de l’élection de Tunda Kasongo ?

9 min read
0
0

Jusqu’où la guerre de positionnement amènera-t-elle les leaders de la Majorité Présidentielle ? En tout cas, en perspectives des élections du 23 décembre prochain, tous les coups ou presque sont autorisés au sein de la famille politique du Chef de l’Etat, question pour chaque ténor de prendre de l’avance sur ses concurrents. Dernier rebondissement de ce combat sans merci, le refus catégorique de certains de reconnaitre la défaite du candidat malheureux de la MP à l’élection du Gouverneur du Maniema, Justin OMOLELO, conseiller politique au Cabinet du Président de l’Assemblée nationale, laquelle a consacré la victoire de Prosper Tunda Kasongo. Humilié après le fiasco de son candidat qui a obtenu six petites voix contre 16 pour son adversaire, Aubin Minaku ne veut pas lâcher prise.

Ainsi, d’une source bien renseignée, il nous revient d’apprendre que la Majorité Présidentielle aurait saisi la Cour d’appel de Kindu pour solliciter l’annulation de l’élection de Tunda Kasongo, sous prétexte qu’il est un « chef coutumier ».

Interrogé, un analyste politique estime que cette démarche s’inscrirait dans le cadre du combat que se livrent des proches de Joseph Kabila, dans leurs stratégies de positionnement. Visiblement, il s’agit, ni plus ni moins, de la stratégie des prétendants dauphins pour le contrôle des espaces.

Mais, de l’avis des analystes politiques, pour le cas du Maniema, cette stratégie n’est soutenue ni par les Députés provinciaux, ni par les notables, encore moins par la population du Maniema. Cette dernière menace d’organiser des manifestations de protestations contre ce dont certains observateurs considèrent comme l’ambition de réduire une assemblée provinciale en une simple chambre chargée de cautionner des plans élaborés à partir de Kinshasa.

Interrogé, un pasteur Méthodiste se pose la question de savoir «  Pourquoi refusent-ils d’accepter l’échec de leur candidat qu’ils voulaient pistonner à la tête du Maniema ? ». Il poursuit que « le résultat du vote devrait plutôt leur faire réfléchir sur le type d’hommes dont la province a besoin. Cette province, dit-il, est totalement acquise au Chef de l’Etat, Joseph Kabila, qui ne peut jamais perdre son contrôle, car c’est grâce à lui que les fils du Maniema ont pu travailler dur pour la transformer. Ils doivent le savoir, nous sommes trop exigeants quant à la qualité des animateurs de notre province, surtout qu’elle est devenue un des pivots de développement de la RDC »

Il met en garde contre cette attitude qui, selon lui, n’est pas de nature à favoriser la paix sociale et l’unité d’une province qui attire des investisseurs nationaux et étrangers. A l’en croire, les initiateurs de cette action chercheraient seulement à se rattraper auprès du Chef l’Etat, alors que leur candidat n’est pas aimé et traine une réputation sulfureuse.

Erreur de coaching de la MP

D’autre part, un professeur de l’ISTA originaire du Maniema, avance que les fils de cette partie du pays ne sont pas prêts à laisser leur province s’engager dans un conflit politico-social qui risque de freiner l’élan de développement dans lequel elle s’est engagée durant les cinq dernières années. Certains d’entre eux menacent de hausser le ton très prochainement et publiquement pour rappeler les acteurs politiques de mauvais gout à l’ordre ; eux que d’aucuns suspectent d’être à la base de mésententes entre des faucons de la famille politique du Président de la République.

D’autre part, un analyste économique, originaire de la même province estime que, la MP ne peut pas se prévaloir de sa propre turpitude, d’autant plus que l’actuel Gouverneur du Maniema est Député provincial et c’est à ce titre qu’il avait déposé sa candidature à l’élection de Gouverneur et a été par la suite triomphalement élu. « Pourquoi avoir attendu qu’il soit élu pour demander l’annulation de son élection sous prétexte qu’il est un chef coutumier ? Où était la justice lorsqu’il s’est porté candidat aux élections provinciales ? N’était-il pas Chef coutumier à l’époque et même le jour où il était allé déposer sa candidature ? », Se demande-t-il. Il déduit qu’il y a eu erreur de coaching à la Majorité Présidentielle.

De son côté, un haut cadre du PPRD conclut qu’au lieu de saisir la justice, la MP ferait bien de présenter en son temps, une bonne candidature que celle d’un ancien Ministre provincial qui avait été chassé pour motif de mauvaise gestion.

A ce propos, il faut rappeler que Justin Omolela était Ministre provincial de l’intérieur du Maniema à l’époque du Gouverneur Didier Manara et qu’il avait été destitué par l’assemblée provinciale, la même qui lui a réservé une surprise désagréable en le disqualifiant de la course au gouvernorat avec six voix.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Communiqué de la rédaction

La rédaction d’Alternance.CD informe à ses lecteurs qu’une photo du chef de fi…