Home Politique Accord sur le rapatriement de la dépouille de Tshisekedi: Ce qu’Olengankoy a fait pour convaincre le gouvernement et l’UDPS

Accord sur le rapatriement de la dépouille de Tshisekedi: Ce qu’Olengankoy a fait pour convaincre le gouvernement et l’UDPS

3 min read
0
1

Le Gouvernement, l’UDPS et la famille biologique d’Etienne Tshisekedi ont enfin signé le samedi 21 avril 2018 un communiqué conjoint pour la mise en place d’une commission spéciale chargée de rapatrier la dépouille et d’organiser les obsèques de l’opposant historique. Cet accord ne serait pas rendu possible sans la touche et l’implication personnelle du Président du Conseil National de Suivi de l’appliation de l’Accord de la Saint Sylvestre et du Processus électoral (CNSA), Joseph Olengankoy Mukundji. Explications.

Dès le deuxième paragraphe de cet accord, les signataires ont tenu à saluer l’apport du leader des FONUS en rappelant que « les pourparlers ont été relancés entre les parties sus-évoquées avec la facilitation du Président du CNSA accompagné du Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Sécurité ».

Présent à Kin Plazza Arjaan By Rotana où se sont déroulées les dernières négociations, le Président du CNSA a dû puiser dans ses talents de négociateur pour mener les deux parties à émettre sur la même longueur d’ondes.

En effet, après de va et vient dans les couloirs, l’UDPS a commencé à trainer les pieds avant de signer et l’apposition des signatures sur le document final trainait. La plus grande formation politique de l’opposition congolaise n’aurait pas accepté que « Jeef » appose sa signature au bas du document.

Ces nouvelles exigences font toner l’évêque Gérard Mulumba, frère cadet d’Etienne Tshisekedi et Représentant de la famille biologique. Il se sent tourné en bourrique d’autant plus que ce document a été remis depuis plusieurs jours à toutes les parties prenantes. C’est alors qu’Olengankoy entre de nouveau en scène et propose de supprimer le nom et la signature du CNSA afin de rassurer l’UDPS. Ce fair-play exemplaire a donc huilé une machine de négociation qui a été grippée.

RD44 avec Congo Nouveau

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Christelle Vuanga : «Le gouvernement de la RDC devrait encourager les entreprises qui engagent les personnes handicapées»

L’Assemblée nationale a déclaré, au cours de la séance plénière du vendredi 29 mai 2…