Home Politique UDPS: Dans un mémo à Félix Tshisekedi, le collectif des combattants de Kinshasa dézingue Jean Marc Kabund

UDPS: Dans un mémo à Félix Tshisekedi, le collectif des combattants de Kinshasa dézingue Jean Marc Kabund

9 min read
0
0

Depuis son dernier congrès, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) n’a plus de Secrétaire Général. Le nouveau Président national, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo doit procéder à la nomination d’un nouveau SG en remplacement à Jean Marc Kabund a Kabund qui lui a remis sa démission. Ce dernier semble être soutenu par certains militants qui, lors du meeting du 24 avril à la place Sainte-Thérèse, se sont prononcé en faveur de sa reconduction. Mais, des voix s’élèvent au sein de rang du parti pour exiger la nomination d’un autre cadre à ce poste. C’est le cas notamment du Collectif des Combattants du parti à Kinshasa qui, considère qu’il a failli dans ses responsabilités et par conséquent, on ne peut plus lui faire confiance. Ils ont fait part de leur mécontentement dans un mémorandum envoyé au Président national.

Parmi les arguments évoqués, ils mettent en avant le fait que durant son mandat, Jean Marc Kabund n’est jamais allé à la rencontre des bases de Masina et Maluku contrairement à ses prédécesseurs et surtout celles de l’intérieur du pays. Le collectif des combattants de l’UDPS de Kinshasa accusent leur ancien Secrétaire général d’avoir frustré les alliés, marginalisé certains cadres, instauré un climat de mésentente entre les membres de l’exécutif du parti et surtout de s’être livré selon eux, à des actes d’immoralité sexuelle avec des jeunes combattantes. Il lui est également reproché d’avoir à plusieurs reprises tenu des propos jugés immatures face à la presse. Lire l’intégralité dudit mémo.

JPK

MEMO A LA BONNE ATTENTION DU PRESIDENT NATIONAL DE L’UDPS/TSHISEKEDI REDIGE PAR LE COLLETIF DES COMBATTANTS DU PARTI A KINSHASA
Nous, soussigné, combattants de la ville de Kinshasa, adressons notre mémo au Président national du Parti, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en vue de vous faire part de notre position relative à la gestion du parti spécialement sur la nomination du nouveau Secrétaire Général.
Dorénavant, nous refusons la nomination de l’ancien Secrétaire Général Jean-Marc Kabund a Kabund à ce poste pour les raisons suivantes:
Primo
Nous rappelons que ce dernier avait reçu lors de sa nomination deux missions à savoir
a. L’unification du parti;
b. son organisation
1. S’agissant de la première mission, il est à noter que Monsieur Jean-Marc Kabund a Kabund a lamentablement échoué dans la mesure où il a créé au sein du parti des tendances ainsi que de groupes de soutiens à sa guise. Cette situation a créé plusieurs frustrations au sein du parti ;
2. Pour ce qui est de l’organisation du parti: il est à constater que sur 75 membres de l’exécutif du parti, il y a une dizaine qui ont suivi Bruno Tshibala par manque des stratégies politiques de l’ancien Secrétaire Général;
3. Actuellement, il n’y a que vingt qui participent aux réunions de l’exécutif et les autres sont ses ennemis dans la mesure où ils ne partagent pas son point de vue ;
4. Nous rappelons à la bonne attention du Président national que le Secrétaire Général Jean Marc Kabund a Kabund ne mérite d’être reconduit dans la mesure où durant son mandat, il ne sait plus contenter d’effectuer plusieurs voyages en Europe, aux USAsans penser à une simple rencontre avec nos bases de Masina ou Maluku, pire encore celles de l’intérieur du pays ;
5. Avant le congrès, votre Autorité était chargée des relations extérieures mais, curieusement Jean Marc Kabund a plusieurs fois tenté de mettre en place les membres des Fédérations extérieures sans concertations ;
6. Que sur les deux axes de sa nomination, il en a ajouté un troisième relatif à la conquête.
Comment expliquer que la loi électorale actuelle impose comme condition d’éligibilité le seuil à obtenir mais Monsieur Jean Marc Kabun a Kabund combat l’Honorable Kovo Ingila, Vidiye Tshimanga, Diomi Ndongala et d’autres ?
Comment le parti peut-il remporter les élections s’il y a déphasage avec nos alliés ?
7. Le Collectif des combattants de Kinshasa constante en outre, les injures faciles, déclarations immatures face à la presse et aux militants du parti, l’existence de l’immoralité avec les jeunes filles du parti. Les propos tenus par Madame Boyake, Secrétaire général adjointe à son égard sont éloquents.
Face à cette situation, les combattants de Kinshasa, au regard de nos Statuts qui prônernt l’équilibre régional à tous les niveaux, recommandent la nomination d’un Secrétaire Général n’appartenant pas au même espace que le Président national.
Espérant que notre Mémo sera minutieusement examiné et pris en compte dans un bref délai, nous exprimons Monsieur le Président, et à travers vous, à tous les combattants, nos sentiments distingués.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Christelle Vuanga : «Le gouvernement de la RDC devrait encourager les entreprises qui engagent les personnes handicapées»

L’Assemblée nationale a déclaré, au cours de la séance plénière du vendredi 29 mai 2…