Home Société SNEL: Difficile cohabitation entre Alain Atundu et Jean Bosco Kayombo

SNEL: Difficile cohabitation entre Alain Atundu et Jean Bosco Kayombo

4 min read
0
1

Entre le Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Société Nationale d’Electricité (SNEL), André Alain Atundu et les autres membres du comité de gestion notamment le Directeur Général Jean Bosco Kayombo c’est le désamour total. Ce dernier s’opposerait farouchement à ses appétits prédateurs et fustigerait son indifférence vis-à-vis de certaines questions concernant la vie de l’entreprise.

Il est plus connu pour son habileté à manier la parole pour défendre les intérêts de la Majorité Présidentielle dont il est le Porte-Parole mais peu ou pas du tout connu pour ce qu’il fait à la SNEL. Ce n’est un secret pour personne dans la boite. Il ne s’entend pas du tout avec ses collègues et ils se regardent en chiens de faïence.
A la base de cette situation, se trouverait le refus du DG d’embaucher les huit personnes qu’il aurait amenées pour faire partie de son cabinet. On reproche aussi à Alain Atundu de vouloir claquer l’argent de l’entreprise à des dépenses inutiles au point de pousser certains employés à prendre position pour le Directeur Général.

Atundu le superstitieux

Selon des informations parvenues à la Rédaction d’Alternance.CD par une source habituée à dire la vérité sur des choses cachées, le Porte-Parole de la MP aurait refusé dernièrement d’occuper son bureau sous prétexte que des esprits maléfiques y résideraient.

Suite à un vent qui avait fortement poussé la porte au moment où il se trouvait à l’intérieur, il aurait crié à un attentat contre sa personne avant de quitter précipitamment le lieu pour ne plus y remettre ses pieds. « Depuis lors, il est très en colère contre les autres membres du comité de gestion et exige qu’il lui soit attribué un autre bureau », explique un haut cadre de la SNEL qui se dit surpris du comportement de celui qui passe le plus clair de son temps à faire des déclarations dans la presse et à s’attaquer aux opposants qu’à s’occuper de ses tâches de PCA d’une société qui est loin de répondre aux attentes de ses abonnés.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Christelle Vuanga : «Le gouvernement de la RDC devrait encourager les entreprises qui engagent les personnes handicapées»

L’Assemblée nationale a déclaré, au cours de la séance plénière du vendredi 29 mai 2…