Home Politique Après l’arrestation de son Coordinateur, le MNC- CIRGL proteste et dépose une plainte

Après l’arrestation de son Coordinateur, le MNC- CIRGL proteste et dépose une plainte

2 min read
0
0

Le coordinateur du Mécanisme National de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (MNC-CIRGL), Aimé Kakese Vinalu accuse le Procureur de la République du Parquet de Kinshasa/Gombe, Yves Mwepu Ilunga, le Directeur financier de l’INSS, Anicet Tshovo Mwamba et un certain Bongele Nkoyi de saboter son institution.
Une semaine après son interpellation dans une affaire foncière concernant la parcelle qui abrite cette structure, il a brisé le silence en tenant un point de presse ce mardi 15 mai 2018.
Affirmant que ladite parcelle a été attribuée au MNC-CIRGL par l’Etat congolais, il dénonce notamment une tentative d’atteinte à sa vie et à celle de sa famille, enlèvement, mauvaise foi manifeste, menaces et intimidation, violation de ses immunités diplomatiques, traitement dégradant, détention arbitraire déguisé en audition et accusations mensongères.
Le coordinateur de la MNC-CIRGL a présenté à la presse une analyse minutieuse du dossier foncier qui l’oppose à Bongele Nkoyi et a soutenu que ce dernier usurperait du titre d’acheteur. Par conséquent, il a initié une plainte contre ce procureur de la République et consorts.

Faisant d’une pierre deux coups, il a annoncé la tenue d’une réunion de haut niveau de 12 coordinateurs de pays membres de la CIRGL qui se tiendra au début du mois de juin prochain. Ce, pour mener une réflexion sur les 10 ans d’existence de la CIRGL et les nouvelles orientations à prendre pour l’évolution de cette organisation régionale. Lire sa déclaration en intégralité.

Patrick Lokala ​

 

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Communiqué de la rédaction

La rédaction d’Alternance.CD informe à ses lecteurs qu’une photo du chef de fi…