Home Politique Le Lualaba: un bon exemple du développement à partir de la base

Le Lualaba: un bon exemple du développement à partir de la base

5 min read
0
0

Née du démembrement de l’ex Katanga, la province du Lualaba s’étale sur une superficie évaluée à 121.308 Km carrés. La survie de ses deux millions et cinq cent mille habitants dépendant principalement des richesses minières qu’elle regorge, ses animateurs ont instauré une gestion qui tienne compte des attentes de la population. Nommé Commissaire Spécial du Gouvernement le 29 octobre 2015 avant d’être élu Gouverneur en 2016, Richard Muyej a élaboré un programme stratégique d’urgence. Deux ans et demie plus tard, les résultats sont largement positifs, au-delà même des attentes de la population.

A l’installation des nouvelles provinces, le Lualaba était encore à l’image de l’ensemble de la République démocratique du Congo, c’est-à-dire potentiellement riche mais avec une population de plus en plus pauvre. Le déficit en électricité et en eau potable, l’insuffisance des zones d’exploitation minière artisanale, le manque d’encadrement des exploitants artisanaux, le manque d’emplois, le délabrement des infrastructures routières, le manque d’infrastructures médicales et scolaires entre autres constituaient les principales préoccupations de la population. Bref, tout était prioritaire.
Pour faire face à ces impératifs, l’équipe gouvernementale s’est fixé les objectifs suivants: Réduire progressivement les écarts pour vaincre le défi du paradoxe ; un processus laborieux qui implique la participation de tous les acteurs ; se délier progressivement de l’influence des mines en bondissant sur les dividendes qu’elles procurent pour promouvoir les activités des secteurs nouveaux ayant vocation de favoriser l’épanouissement des communautés locales et donc le développement à partir des entités de base.

Pour ce faire, l’équipe dirigée de mains de maitre par l’ancien Ministre national de l’Intérieur et Sécurité a privilégié le secteur touristique et agricole dont des experts ont été déployés sur l’ensemble de la province pour l’élaboration et l’exécution de projets qui ont porté des fruits.
C’est ainsi que des salons d’affaires à l’instar des matinées Doing Business qui se sont tenues du 15 au 16 juin 2017 ont été organisés pour offrir des opportunités d’affaires aux investisseurs.
Ces nouvelles initiatives tendent à rendre possible la diversification de l’économie d’une part et de l’autre, à créer des milliers d’emplois.

Faisant bon usage de premiers retombés positifs de ce plan, Richard Muyej a doté aux institutions provinciales installées dans la ville de Kolwezi des bâtiments adaptés notamment à l’Assemblée provinciale, le Parquet et certaines entreprises publiques. Ce, grâce aux recettes mobilisées par la Direction des Recettes du Lualaba (DRLU), une structure qui a pour mission l’assiette, le contrôle, le recouvrement et le contentieux des impôts provinciaux et locaux ; le contrôle, l’ordonnancement, le recouvrement et le traitement du contentieux des recettes fiscales.
Ces réalisations ont la particularité de mettre au centre l’implication et le bien-être de la population locale qui en est le principal bénéficiaire.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Communiqué de la rédaction

La rédaction d’Alternance.CD informe à ses lecteurs qu’une photo du chef de fi…