Home Société Nouveau Mouvement citoyen: Le CCRD de Didier Dikolo milite pour une citoyenneté responsable

Nouveau Mouvement citoyen: Le CCRD de Didier Dikolo milite pour une citoyenneté responsable

7 min read
0
0

Ce mouvement citoyen a été officiellement lancé le samedi 26 mai 2018 au cours d’une conférence de presse animée à Kinshasa par son Coordonnateur national, Didier Dikolo Bin Dikolo. Dans une salle de conférence du Secrétariat Général de l’EPSP qui a refusé du monde, il a donné les grandes lignes et un avant-gout de l’action civique de Convergences Citoyennes pour la République et la Démocratie (CCRD), partant de son contexte de création à l’originalité de sa démarche et son ambition.
Dans le souci de préparer un nouvel état d’esprit par la promotion d’un corps des valeurs capables de soutenir la reproduction et le développement d’une société congolaise de progrès, ce jeune congolais formé à l’Université Protestante au Congo (UPC), à l’Académie Universitaire Louvain, à l’Institut de Hautes Etudes de Défense Nationale de France, à l’Ecole Royale militaire et à l’Institut Catholique des Hautes Etudes Commerciales de Belgique partage son expérience acquise au pays et à l’étranger avec les autres jeunes.

Son ambition étant d’établir les bases d’une citoyenneté responsable, le CCRD qui est le fruit notamment d’une incompréhension d’une jeunesse talentueuse et volontariste instruite mais qui peine à trouver sa place dans le monde de l’emploi appuie sa démarche par des séminaires de formation, des campagnes d’information, de sensibilisation et de mobilisation autour de valeurs de civilité et de civisme universellement reconnues.

« Face à cette incompréhension, à cette crise, le CCRD a une ambition originale que peu des partis politiques portent à cet instant. Celle d’établir les bases d’une citoyenneté responsable, de restaurer l’esprit civique et d’affirmer les valeurs de la démocratie et de la République », a annoncé Didier Dikolo.
Ces valeurs sont selon lui, celles de la liberté et de la justice, sans lesquelles l’Etat n’est qu’un instrument au service de la violence destructrice. « Ces valeurs sont celles de la solidarité et de la générosité collective, base de toute communauté de destin et de bonheur national partagé. Ces valeurs sont celle de la responsabilité et de la participation des citoyens congolais dans le processus de la transformation sociale de leur pays », a-t-il ajouté.

Pas d’affiliation politique

Le CCRD ambitionne d’apporter sa contribution à l’édifice de la construction du pays en luttant pour la promotion des valeurs et le redressement de l’Etat. Pour ce faire, il s’engage à se faire l’avocat des citoyens qui s’illustrent dans des bonnes pratiques et appelle les jeunes de tous bords à y adhérer. « Bâtir et consolider la démocratie requiert davantage de volonté, de conviction pour dépasser les querelles individuelles, la vanité des égo afin de laisser place à la confrontation des visions sur l’avenir », a soutenu Didier Dikolo.

Et de renchérir que « ma conviction, c’est que le pays a plus que jamais besoin de nous pour relever les défis que portent les évolutions économiques, technologiques, sociales et environnementales et définir des nouveaux repères face à ce qui ressemble à un bouleversement de nos modèles ».

Dans un contexte marqué par la prolifération des organisations citoyennes, il a indiqué que sa structure entretient de bonnes relations avec les autres mouvements citoyens et, elle n’a aucune affiliation politique, encore moins d’ambition politique. Le Coordonnateur national de CCRD a rassuré qu’il a essentiellement pour but de promouvoir et de défendre les valeurs de la RDC. « Nous pouvons, nous devons apporter notre contribution. Je crois d’ailleurs que si le CCRD n’existait pas, il fallait le créer de toute urgence tant son rôle est essentiel pour la RDC. Notre envie collective, notre volonté, elle tient en un mot: utile. Un mot qui nous engage, nous motive et marque notre projet. Un mot qui nous a conduit à nous engager pour le porter, le représenter et le mettre en œuvre », a-t-il rassuré.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Christelle Vuanga : «Le gouvernement de la RDC devrait encourager les entreprises qui engagent les personnes handicapées»

L’Assemblée nationale a déclaré, au cours de la séance plénière du vendredi 29 mai 2…