Home Sécurité Sankuru: Un activiste des droits de l’homme tabassé à mort à Lodja

Sankuru: Un activiste des droits de l’homme tabassé à mort à Lodja

4 min read
0
0

Après avoir été houspillé par un groupe de gens non autrement identifiés dans la ville de Lodja, André Yolo est dans un état critique et se trouve interné dans un hôpital de la place. Selon des témoins, il aurait reçu plusieurs coups de couteaux et de marteau dans la soirée du dimanche 27 mai 2018. En attendant son évacuation à Kinshasa, ses proches craignent pour sa vie et sa sécurité et affirment que des suspects rôdent l’établissement hospitalier où il est interné.

Selon plusieurs sources concordantes, cet activiste des droits de l’homme et Président d’une ONGD dénommée « DDH », connu notamment pour avoir initié une série d’enquêtes sur les violations des droits de l’homme dans la province du Sankuru, s’était rendu le jour de son agression, dans les installations de la station locale de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC) pour répondre à une invitation d’un journaliste pour une émission. « L’émission ayant été annulée pour une raison que l’on ignore, il a repris le chemin de son domicile. Et c’est en rentrant qu’il a été pris en partie par un groupe de délinquants qui l’ont passé à tabac », raconte un habitant qui affirme avoir assisté à la scène.

Une source hospitalière du Clinique Saint François d’Assise où il a été admis a confié à Alternance.CD qu’il a des blessures sérieuses dans la tête et que son cas nécessite une évacuation rapide. « Nous n’avons ni la capacité, ni le pouvoir de spéculer sur la nature de ses agresseurs. Tout ce que nous pouvons vous dire au stade actuel, c’est qu’il y a des traces de couteaux sur son corps. Nous faisons ce que nous pouvons faire pour tenter de le sauver », a expliqué un corps médical sous couvert de l’anonymat.

Contactée, la Direction des programmes de la RTNC/Lodja nie avoir livré une quelconque invitation à un activiste de droits de l’homme le dimanche dernier et ne reconnait pas l’existence d’une émission dédiée aux droits de l’homme dans sa grille des programmes.

Un avocat qui suit de près l’évolution de la situation des droits de l’homme dans cette partie du pays indique pour sa part que deux suspects ont été interpellés sans fournir aucun autre détail.
RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Nord-Kivu: Vital Kamerhe représente Felix Tshisekedi à la messe d’intronisation du nouvel évêque de Goma ce dimanche

Nommé évêque du diocèse de Goma le 23 avril dernier par le Pape Francois, Mgr Willy Ngumbi…