Home Politique Diplomatie: Le réchauffement de l’axe Moscou-Kinshasa se précise

Diplomatie: Le réchauffement de l’axe Moscou-Kinshasa se précise

4 min read
0
0

Mis sous  pression par ses voisins et certains pays occidentaux, notamment la France qui lui demandent avec insistance de ne pas se représenter pour un troisième mandat, Joseph Kabila semble avoir trouvé un partenaire puissant et peu exigeant. Il s’agit de la Fédération de Russie de Vladimir Poutine.  Un envoyé spécial de ce pays est arrivé mercredi 6 juin 2018 à Kinshasa.

Le vice-ministre russe des affaires étrangères, Mikhali Bogdanov, accompagné des directeurs Afrique de son ministère serait porteur d’un message important du président russe à son homologue congolais. Aussitôt arrivés dans la capitale congolaise, ils ont été reçus par le Vice-premier ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu avant d’être reçus par le Chef de l’État Joseph Kabila.
Lors de leurs échanges les diplomates russes et congolais ont brossé le tableau de la coopération bilatérale et discuté sur plusieurs sujets d’intérêts communs.
Ce, alors que le parlement congolais s’apprête à examiner ce vendredi 7 juin 2018, le projet de loi du partenariat militaire bilatéral entre les deux pays.
Sur le plan diplomatique, les deux parties ont salué l’excellence de leurs relations qui se sont intensifiées depuis 2017.

Selon Mikai Bogdanov, sa visite en ce moment en RDC s’explique par la volonté ferme de Moscou d’accentuer le partenariat stratégique avec la République démocratique du Congo.

Du côté congolais, on se réjouit de constater que Kremlin est resté reconnaissant aux prises de positions de Kinshasa sur des dossiers sensibles internationaux notamment au Conseil de sécurité des Nations Unies et au Conseil des droits de l’homme. On ajoute que la Russie a régulièrement pris position pour le respect de la souveraineté de la RDC à l’ONU.

C’est depuis mars 2017 que la RDC et la Russie se sont rapprochées. A l’époque, Léonard She Okitundu avait rencontré son homologue russe à New York. Le chef de la diplomatie congolaise avait même offert un cadeau, un coffret des minerais rares de la RDC à Serguei Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

Par la suite, une conférence de presse conjointe et une réunion bilatérale ont été organisées entre les deux pays. Depuis lors, Kinshasa et Moscou se  témoignent mutuellement un amour qui risque de rendre jalouses les puissances occidentales «hostiles» au regime de Joseph Kabila.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Attaque contre la prison de Béni : La société civile émet des craintes et appelle à l’ouverture d’une enquête

Après l’attaque dirigée le matin de ce mardi 20 octobre 2020 contre la prison centra…