Home Politique Interception de Moise Katumbi avec un passeport semi-biométrique: Son bureau salue la diligence des autorités belges

Interception de Moise Katumbi avec un passeport semi-biométrique: Son bureau salue la diligence des autorités belges

5 min read
0
0

Face aux rumeurs faisant état de l’interpellation de Moise Katumbi à l’aéroport de Zaventen à Bruxelles le 14 juin 2018, son bureau a fait une mise au point ce vendredi 15 juin. Selon les informations publiées par le média belge Het Laatste Nieuws et qui ont été relayées par des médias congolais, il aurait été arrêté par la police belge, en détention d’un passeport semi-biométrique après qu’il ait atterri à Brussel Airport.

Le bureau du Président de « Ensemble pour le Changement » et candidat à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 en RDC dédramatise les faits et accuse plutôt le régime de Joseph Kabila d’avoir refusé depuis des mois de lui accorder le passeport biométrique.

De retour d’Israël, le dernier Gouverneur de la défunte province du Katanga a été intercepté car il détenait selon Het Laatste Nieuws, « un passeport falsifié » auquel était jointe d’après la même source, « une fausse page d’identité ».

Dans sa mise au point, le bureau de Moise Katumbi parle plutôt d’un incident résultant de l’instrumentalisation des institutions de l’Etat congolais par l’actuel régime. « Ce mercredi 13 juin, de retour d’Israël, le Président Moise Katumbi s’apprêtait à se rendre à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football à Moscou. Lors de vérifications d’usage d’entrée au Royaume de Belgique, les services aéroportuaires ont constaté que bien que disposant de visas en cours de validité, le passeport semi-biométrique du Président Moise Katumbi avait été retiré du système. Après qu’ils aient pris contact avec les affaires étrangères et l’office des étrangers, le Président Moise Katumbi s’est vu immédiatement octroyé un permis de séjour », a-t-il écrit.

Dans ce communiqué, l’entourage immédiat de Katumbi salue la diligence avec laquelle les autorités du Royaume de Belgique ont trouvé une solution à ce problème et rappelle le refus de Kinshasa d’octroyer un passeport biométrique au Président du TP Mazembe. « Suite à la décision des autorités congolaises de retirer les passeports semi-biométriques, le Président Moise Katumbi avait introduit une demande en bonne et due forme de passeport biométrique auprès de l’ambassade de RD Congo en Belgique. Cette demande avait été refusé par le régime de Kinshasa sans aucune raison valable », regrette-t-il.
Et d’ajouter que « cet incident illustre l’acharnement continue du pouvoir contre le Président Moise Katumbi dont le droit le plus élémentaire de disposer comme tout citoyen congolais d’un passeport est violé ».
ALT

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sécurisation des Voies fluviales : L’Union Européenne approuve la détermination de Didier Mazenga

La quatrième réunion d’évaluation du Comité de pilotage du projet d’appui à la…