Home Politique Tripartite CENI-Gouvernement-CNSA: Tshibala se ravise

Tripartite CENI-Gouvernement-CNSA: Tshibala se ravise

5 min read
0
1

Le Premier ministre Bruno Tshibala et le Président du Conseil National de Suivi de l’Application de l’Accord de la Saint Sylvestre et du Processus électoral (CNSA), Joseph Olenghankoyi ont visiblement fumé le calumet de la paix. Après avoir navigué à contrecourant ces derniers mois, ils se sont rencontrés ce lundi 25 juin 2018 à la Primature. Leurs échanges ont tourné entre autres sur la tenue de la Tripartite entre la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) et les deux institutions qu’ils dirigent.

Cette rencontre est intervenue 48 heures après la publication par le CNSA, d’un communiqué dans lequel il a sollicité une audience avec le Chef de l’Etat pour une solution idoine avant le dépôt des candidatures à la députation provinciale qui a débuté le 24 juin 2018.

Dans son communiqué, cette institution d’appui à la démocratie a appelé le Gouvernement et la CENI à une concertation urgente conformément à l’accord du 31 décembre 2017.

Pour permettre une bataille électorale crédible et apaisée, la plénière de l’institution dirigée par le leader des FONUS a appelé les acteurs politiques au calme dans le but de préserver la pax avant, pendant et après les élections.

Le CNSA reprend sa prérogative

Prêchant par l’exemple, Joseph Olenghankoyi a fait le premier pas en allant rencontrer Bruno Tshibala dans son cabinet et visiblement, leur conflit appartient au passé. 

En effet, opposés sur plusieurs questions, particulièrement sur celle de l’initiative de la convocation de la Tripartite, les deux personnalités ont dominé leurs égo.

Elles se sont mises d’accord pour la tenue d’une tripartite dans quelques jours. « Ceux qui se trouvent à l’extérieur du pays, qu’est ce qui est fait, qu’est ce qui n’est pas fait. Nous allons faire l’autopsie générale en chuttant sur le processus électoral parce que ça c’était des préalables d’après l’esprit de l’accord. C’est alors que nous allons maintenant voir qu’est-ce qui nous diverge dans notre classe politique congolaise notamment le phénomène de la machine à voter », a déclaré le Président du CNSA.

Et cette fois-ci, c’est à l’initiative de son institution que sera convoquée, si on en croit ses dires, la tripartite le jeudi 28 juin 2018.

Autant dire que les résolutions de la tripartite qui s’est tenue fin mai dernier à l’initiative du Chef du gouvernement tombent caduques.

Pour rappel, le 28 mai, Bruno Tshubala avait convoqué une tripartite CENI-CNSA-Gouvernement afin d’évaluer l’accord de la Saint Sylvestre et tirer une conclusion sur l’enrôlement des congolais de l’étranger.

En réponse, Joseph Olenghankoy avait annoncé qu’il allait convoquer une « vraie » tripartite. « L’accord a recommandé au CNSA de s’acquitter de son devoir d’organiser des réunions d’évaluation du processus électoral au moins une fois tous les deux mois. Donc, ici, en toute logique, c’est la personne qui évalue qui doit convoquer la rencontre, pas celle qu’on doit évaluer », indiquait un communiqué du CNSA.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Le non-respect du temps de parole: Le péché mignon des Députés nationaux de la RDC

La ponctualité et le respect du temps de parole, autrefois de qualités que l’on observait …