Home Politique Sindika Dokolo et Les « Congolais Debout » célèbrent la « fin de la présidence de Kabila» le 30 juin à Bruxelles

Sindika Dokolo et Les « Congolais Debout » célèbrent la « fin de la présidence de Kabila» le 30 juin à Bruxelles

6 min read
0
0

Des congolais de la diaspora, avec à leur tête Sindika Dokolo et son mouvement citoyen « Les Congolais Debout » organisent le 30 juin 2018, une marche pour exiger marquer la fin du régime en place à Kinshasa. Des milliers de congolais vivant en Europe et même dans d’autres continents veulent célébrer à leur manière ce que les organisateurs qualifient de la « la fin de la présidence Kabila ».

Si en République démocratique du Congo, de stratèges de la Majorité présidentielle peaufinent de stratégies pour tenter de prolonger le bail du Chef de l’Etat Joseph Kabila à la tête du pays, à l’étranger, et particulièrement dans le chef d’une frange de la diaspora congolaise, on commence à décliner ce dernier au passé.

C’est du moins ce que veulent faire entendre « Les Congolais Debout » qui, vont organiser une première manifestation publique très loin de frontières congolaises.
Ce mouvement citoyen sera littéralement debout ce 30 juin 2018, jour de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC du joug colonial belge.

Et, alors qu’ils s’érigent non pas contre la Belgique mais contre des dirigeants congolais qu’ils accusent de vouloir s’éterniser au pouvoir et de violer intempestivement les libertés et droits de citoyens, ils ont choisi Bruxelles pour passer leur message.
En effet, Bruxelles est non seulement la capitale de la Belgique mais aussi celle de l’Union Européenne et à ce titre, il est mieux placé pour accueillir des manifestants anti Kabila, encore que les « Noko » belges n’ont pas la réputation d’être en bon terme avec le pouvoir de Kinshasa.

Critiqué par une certaine opinion qui lui reproche de faire une lutte virtuelle contre un régime solidement établi à Kinshasa à des milliers de kilomètres de Londres, sa ville de résidence, Sindika Dokolo a visiblement décidé de s’activer sur le terrain.

Pour y arriver, le richissime homme d’affaires et collectionneur d’arts entend passer un double message à la Majorité présidentielle congolaise et aux institutions européennes. 

Opposition à la machine à voter

Cette manifestation est non seulement la célébration symbolique de la fin de la présidence de Kabila mais elle est surtout l’expression de l’opposition de ses organisateurs à l’utilisation de la machine à voter aux prochaines élections.
Ils entendent aussi obtenir l’implication des pays de l’Union Européenne pour arracher la tenue des vraies élections par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en RDC. «Les Congolais de la Diaspora ainsi que les amis du Congo saisissent cette opportunité pour faire entendre avec fermeté, et d’une voix haute et forte leurs exigences à l’UE qui sont : de bonnes élections libres, crédibles et inclusives, c’est-à-dire sans fichier électoral corrompu, sans machine à tricher, sans exclusion des candidats sans répression des manifestations démocratiques, sans report de date des élections et surtout sans Mr Joseph Kabila », explique le communiqué du mouvement citoyen « Les congolais debout ».

Les manifestants pourront être rejoints par des militants de partis d’opposition notamment du Mouvement de Libération du Congo (MLC) dont la fédération de Belgique mobilise ses membres pour participer à cette manifestation.
Pendant ce temps, aucune cérémonie officielle n’est annoncée pour la célébration à Kinshasa du 58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC.
RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Désignation du Porte-parole de l’opposition : Le groupe parlementaire MS-G7 met hors course les pro Fayulu

C’est une  bataille arrangée autour de la désignation du Porte-parole de l’opp…