Home Politique RDC: Le FCC est-il capable d’enterrer les espoirs d’une alternance politique ?

RDC: Le FCC est-il capable d’enterrer les espoirs d’une alternance politique ?

5 min read
0
0

Avec la mise en place du Front Commun pour le Congo (FCC), les espoirs d’une alternance politique au sommet en République démocratique du Congo sont mis en mal. Ceux des congolais qui aspirent à un changement digne de ce nom ont de quoi se faire de soucis. A peine officiellement créée, cette plateforme a enregistré une série d’adhésions qui prédisent sa future hégémonie sur la scène politique congolaise. 

Ce qui était présenté au départ comme une affaire de la Majorité présidentielle avec des ex-opposants membres du gouvernement, est aujourd’hui une affaire de tous les acteurs politiques qui soutiennent le Chef de l’Etat Joseph Kabila. Ce dernier jouit d’un statut d’Autorité morale et donc de chef de fil.

Selon le Porte-parole de la Majorité présidentielle, André Alain Atundu, tous les membres du FCC s’engagent à œuvrer sous le leadership du Président de la République. « L’objectif poursuivi est de maintenir l’autorité morale de la coalition, Joseph Kabila, leader incontesté de la vie politique avant, pendant et après les prochaines élections », a-t-il déclaré.

En tout cas, pour les signataires de la charte constitutive du FCC, c’est Joseph Kabila ou rien et, de ce point de vue, ils n’hésiteraient pas à soutenir une initiative allant dans le sens de sa représentation à l’élection présidentielle pour un troisième mandat pourtant interdit par la constitution.

Aussi curieux qu’étonnant, certaines personnalités qui jusque-là, affirmaient œuvrer pour une alternance politique ont affiché leur vraie identité en ratifiant la charte de cette plateforme. C’est le cas notamment de Germain Kambinga du Centre et de Constant Mutamba de la NOGEC.

Vraisemblablement, d’autres personnalités que l’on ne peut pas croire soutenir Joseph Kabila pourront rallier le FCC dans les prochains jours.

Plus qu’une seule opposition

Après leur ralliement au FCC, les ex-opposants qui, se réclamaient de l’aile modérée de l’opposition ont carrément porté au grand jour leurs habits de kabilistes.

En effet, la bande à Bruno Tshibala(ici sur la photo le jour de la sortie officielle du FCC) et ses ministres issus de l’opposition vont dorénavant soutenir toutes les initiatives venant de la direction du FCC qui selon certaines indiscrétions, pourrait être confiée à un cacique de la Majorité présidentielle. 

De leur côté, les opposants restés dans l’opposition dite radicale peuvent se taper les mains d’être désormais les seuls opposants au régime de Joseph Kabila.

Moise Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi, Martin Fayulu, Freddy Matungulu et autres ont la lourde tâche de batailler dur pour contrecarrer la méga plateforme qu’est le FCC.

Sinon, l’alternance politique souhaitée par une majeure partie de la population congolaise mettra encore plus du temps à arriver. Wait and see.
RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Kongo Central: Guy Matondo demande à la Cour d’appel de Matadi d’invalider l’élection d’Atou Matubuana

Le candidat malheureux à l’élection du Gouverneur du Kongo Central, Guy Matondo est …