Home Politique Les extraits du programme d’action de Jean-Pierre Bemba suscitent des réactions dubitatives

Les extraits du programme d’action de Jean-Pierre Bemba suscitent des réactions dubitatives

4 min read
0
0

Ses militants ne jurent que sur sa candidature à l’élection présidentielle et espèrent qu’elle sera acceptée par la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI). Avant de rentrer au pays, Jean-Pierre Bemba a livré les grandes lignes de son programme de gouvernement qu’il a rédigé pendant ses dix ans passés derrière les barreaux à la Cour Pénale Internationale(CPI). Mais à suivre les premiers extraits de sa longue interview accordée à Teve5 Monde, on a de quoi se poser de questions sur les capacités intellectuelles de l’ancien Vice-président congolais.

Ramener la paix sur toute l’étendue du territoire national et créer des richesses feront partie des principales priorités de Jean-Pierre Bemba au cas où il se ferait élire président de la République.

Suffisant pour rassurer ceux qui estiment qu’il n’a pas suffisamment de compétences pour relever les nombreux défis qui attendent le prochain chef de l’Etat congolais ? Pas sûr.

En tout cas pas pour des analystes les plus exigeants qui estiment que la République démocratique du Congo en a marre des dirigeants pas ou peu instruits pour concevoir et appliquer des bons projets de société.

Ainsi, pour Arnold Kiala, spécialiste de questions de développement, la situation socio-économique de la RDC exige que les futurs dirigeants soient des personnalités compétentes, honnêtes et intellectuellement outillées pour mener des réformes courageuses. « Or, quand on suit l’interview de Jean-Pierre Bemba, notamment là où on lui pose de questions sur ce qu’il faisait en prison, on a l’impression qu’il n’est pas quelqu’un de studieux. En plus, au regard de l’ampleur de la misère de la population congolaise, le pays a besoin de vrais travailleurs et de gens rigoureux », explique-t-il.

A l’en croire, les explications fournies par le leader du MLC aux questions de journalistes prouvent qu’il n’a pas la maitrise de la situation socioéconomique réelle du pays qu’il ambitionne de diriger et par conséquent, il ne ferait pas un bon président. Nous y reviendrons prochainement.
ALT

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Attaque contre la prison de Béni : La société civile émet des craintes et appelle à l’ouverture d’une enquête

Après l’attaque dirigée le matin de ce mardi 20 octobre 2020 contre la prison centra…