Home Politique Laurent Otshumbe exige des poursuites judiciaires contre des officiels se trouvant dans le cas de double nationalité

Laurent Otshumbe exige des poursuites judiciaires contre des officiels se trouvant dans le cas de double nationalité

3 min read
0
0

Ce juriste et analyste estime que les ministres, mandataires publics et de dirigeants des autres institutions de la RDC qui détiennent la double nationalité doivent être demis de leurs fonctions et poursuivis par la justice.

Laurent Otshumbe a, dans une réflexion publiée ce 5 septembre 2018, soutenu que la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) et la Cour Constitutionnelle ont, en invalidant les candidats ayant une double nationalité, donné l’occasion aux autorités congolaises de régler définitivement cette épineuse question.

A l’en croire, le peuple congolais est visiblement satisfait de la stricte application de l’article 10 de la constitution par la centrale électorale et la Cour Constitutionnelle. Celui-ci stipule ceci en ce qui concerne l’exclusivité de la nationalité congolaise:«la nationalité congolaise est une et exclusive. Elle ne peut être détenue concurremment avec une autre».

Mais il note cependant qu’il se pose un problème sérieux sur lequel doit se pencher la justice avec tout le sérieux. Il s’agit des étrangers ayant abusé de la naïveté des institutions Étatiques congolaises, notamment judiciaires pour usurper de la nationalité congolaise et toucher des avantages indus.

« Sur ce, la justice ne doit pas se limiter à invalider les candidatures, mais elle doit les juger, les condamner à rembourser le perçu indu, et les mettre en prison pour avoir fraudé la nationalité congolaise», a-t-il martelé.
Soulignant que le respect de la constitution ne doit pas être sélectif, il exige que les ministres et autres officiels congolais détenant la double nationalité soient objectivement révoqués et poursuivis.

«Si les autres pays n’accepteront jamais que nous exerçions les fonctions ministérielles en qualité de congolais chez eux, cela ne devrait en aucun cas être le contraire en RDC», enfonce Laurent Otshumbe. Et de conclure que «ceux qui parlent de moratoire doivent savoir que Vital Kamerhe a commit une erreur impardonnable d’autant plus que ce fameux moratoire n’a aucune base juridique».
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Communiqué de la rédaction

La rédaction d’Alternance.CD informe à ses lecteurs qu’une photo du chef de fi…