Home Politique Joseph Kabila à l’ONU pour des adieux ou « un au revoir » ?

Joseph Kabila à l’ONU pour des adieux ou « un au revoir » ?

4 min read
0
0

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila séjourne depuis dimanche 23 septembre 2018 à New York où il va participer à la 73ème session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies. C’est ce mardi 25 septembre qu’il va prononcer ce qui devra être théoriquement son dernier discours aux Nations Unies. S’agira-t-il d’un discours d’adieux à ses pairs ou d’un au revoir comme ce fut le cas à son dernier sommet de la SADC en Namibie ?

« Ma préférence n’est pas de dire adieu mais à nous revoir bientôt ». On se souviendra longtemps de ces propos prononcés en anglais par le Président de la RDC à l’ouverture du 38ème sommet de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) en août dernier à Windhoek, en Namibie.

Il avait alors de la peine à cacher son émotion lorsqu’il remerciait tous les Chefs d’Etat de la SADC et d’anciens Chefs d’Etat qui l’ont aidé à « rendre sa vie un peu plus facile ».

Un peu plus d’un mois plus tard, il se trouve en face de ses homologues non seulement d’Afrique mais du monde entier dont certains, à la différence de ses pairs africains, lui ont rendu littéralement la « vie dure ».

C’est le cas de ceux qui avaient pris la première ligne du peloton pour lui barrer la route à un troisième mandat auquel il a finalement décidé de dire non, pour officiellement respecter la constitution.

Face à ces Chefs d’Etat et aux nombreux autres, Joseph Kabila dont les relations avec la communauté internationale ont évolué à dents de scie au cours de son dernier mandat, ne manquera pas de faire un état de lieux du processus électoral en cours en RDC, question de rassurer ceux qui doutent encore de la tenue des élections le 23 décembre prochain.

C’est en substance ce qu’a laissé entendre le Chef du collège diplomatique dans son cabinet, Kikaya Bin Karubi qui a indiqué que la question du processus électoral pourra être largement évoquée dans son discours.

Mais en se référant à ses discours précédents aux Nations Unies, on peut imaginer que le Président congolais pourra évoquer son refus du maintien de la MONUSCO dans son pays, son opposition aux ingérences extérieures, les efforts consentis pour la pacification du pays ou encore la lutte contre Ebola pour laquelle la RDC est devenue un modèle.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Prise en charge des filles siamoises nées à Lodja : La LINA remercie la Fondation Denise Nyakeru

Grâce à la promptitude et à la solidarité de l’ONG les Collines de Selembao, dirigée…