Home Economie Suspension des cadres de Transco: Néhémie Mwilanya humilié par José Makila

Suspension des cadres de Transco: Néhémie Mwilanya humilié par José Makila

5 min read
0
0

La gestion de la crise qui prévaut à la société des Transports au Congo(Transco) empoisonne les relations entre le Vice-premier ministre, ministre des Transports et Voies de Communication, José Makila Sumansa et le Directeur de Cabinet du Chef de l’État, Néhémie Mwilanya Wilondja.

Ce dernier n’a pas caché sa désapprobation à la suite de la suspension cavalière du Directeur Général Michel Kirumba et d’autres cadres.

Dans une correspondance datant du mois de septembre dernier dont une copie est parvenue à Alternance.CD, il lui a rappelé l’instruction du Président de la République concernant la suspension des mandataires publics et des hauts-cadres de la fonction publique.

«J’ai l’honneur de vous informer que Son Excellence Monsieur le Président de la République avait demandé à Monsieur le Premier ministre, Chef du gouvernement de faire respecter scrupuleusement son institution en rapport avec les décisions de suspension des mandataires publics et de hauts cadres de l’administration publique pour diverses raisons», lui a-t-il écrit.

Et pour éviter tout malentendu, le directeur de cabinet du président de la République a expliqué au Vice-premier ministre des Transports le sens de ladite instruction. « Il ressort de cette instruction que pareilles décisions doivent requérir préalablement l’autorisation formelle de la haute hiérarchie après transmission à son cabinet, d’un dossier circonstancié contenant les faits mis à charge de la personne concernée», a-t-il expliqué.

Et de poursuivre qu’« il vous est, en conséquence, demandé de vous y conformer dans les plus brefs délais dans le cadre du dossier susmentionné en marge en rétablissant les équilibrés rompus quant à la forme sans préjudice des décisions définitives qui pourraient être prises par la Haute Autorité, au regard de la gravité éventuelle du fonds de l’affaire»

Mais visiblement, José Makila n’a pas tenu compte de ce rappel car, il avait suspendu le Directeur général de Transco, « sans se référer à la haute hiérarchie», si l’on en croit un de ses collaborateurs qui s’occupent de ce dossier.

Bien plus, il poursuit sa purge dans cette entreprise en suspendant d’autres cadres dont récemment le directeur des ressources humaines et bientôt les responsables de la Direction technique et Financière.

Ceci faisant, il boude le Directeur de cabinet du Chef de l’État, certainement soutenu par un haut cadre de la Majorité présidentielle qui le soutient.

La question que d’aucuns se posent est de savoir pourquoi Néhémie Mwilanya reste-t-il silencieux après avoir subi ce dont on peut qualifier d’humiliation par un ancien opposant qui se veut plus kabiliste que de fidèles de longues dates de Joseph Kabila?

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Robert Djanya
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Pour l’unité du Sankuru: Christophe Lutundula prône le vivre-ensemble-différent

Candidat n°51 aux législatives nationales dans la circonscription électorale de Katako-Kom…