Home Société ESU: Le comité de gestion de l’IFASIC escroque les étudiants

ESU: Le comité de gestion de l’IFASIC escroque les étudiants

5 min read
0
0

A mesure que l’ordre se rétablit dans le secteur de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, on peut s’attendre à des tensions dans certains instituts supérieurs et universités. Les mesures prises par le Ministre de tutelle, Steve Mbikayi, en ce qui concerne notamment le taux de payement de frais académiques,  risquent de faire des victimes dans le chef de certains gestionnaires.

C’est le cas de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC) dont une frange des étudiants est en colère contre le comité de gestion. Ces futures journalistes accusent le Recteur Rigobert Mukeni Lapes et à ses collaborateurs d’avoir détourné les excédents de leurs frais académiques de l’année dernière.

Longtemps silencieux, ils sont maintenant prêts à exprimer leur ras-le-bol face à ce qu’ils considèrent comme le détournement de leur argent.

Tout est parti de la mesure du Ministre de l’ESU fixant le taux de paiement de frais académiques de l’année académique 2017-2018 à 920 francs congolais pour un dollar américain. Bien avant cette décision, certains étudiants de l’IFASIC avaient déjà payé les frais au taux de 140.

Par conséquent, le comité de gestion s’est vu dans le devoir de leur restituer le reste, soit un peu plus de 160 000 FC pour les classes de recrutement par étudiant.

Mais une année plus tard, les étudiants continuent à attendre cet argent et ils commencent à s’impatienter

Pis, ceux qui ont haussé la voix auraient été corrompus et tenteraient d’étouffer toute contestation en convainquant leurs camarades d’abandonner.

Les syndicalistes s’en mêle

Fâchés, certaines étudiants menaceraient de manifester dans les prochains jours jusqu’à ce qu’ils seront rétablis dans leur droit.

Par ailleurs, le syndicat des travailleurs de l’IFASIC s’est mêlé de cette affaire et il semble avoir choisi de défendre les intérêts des étudiants.

En effet, réunis en assemblée générale le vendredi 26 octobre 2018, les syndicalistes de l’ancien ISTI ont donné un ultimatum au comité de gestion pour faire la lumière sur la destination qu’ont prises ces sommes sonnantes. Sonnantes car, en mesure de 160 000 FC par étudiant, ce sont des milliers de dollars qu’auraient détourné le Recteur Rigobert Mukeni et ses collaborateurs.

Pour une certaine opinion, en refusant de payer aux étudiants cet argent, les gestionnaires de l’IFASIC font une sorte de résistance aux directives du Ministre de l’ESU et s’exposent logiquement à des éventuelles sanctions non seulement administratives mais aussi et surtout à des poursuites judiciaires.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Robert Djanya
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Pour l’unité du Sankuru: Christophe Lutundula prône le vivre-ensemble-différent

Candidat n°51 aux législatives nationales dans la circonscription électorale de Katako-Kom…