Home Politique Tracasseries contre Martin Fayulu: Les larmes de crocodile de Félix Tshisekedi(opinion)

Tracasseries contre Martin Fayulu: Les larmes de crocodile de Félix Tshisekedi(opinion)

4 min read
0
0

Fait rare. Félix Tshisekedi, le candidat de Cap pour le Changement (CACH) est parmi les rares acteurs politiques à s’être prononcé sur le calvaire vécu, le mardi 19 décembre par Martin Fayulu, le candidat de la coalition « Lamuka ».

Fatshi a posté un tweet dans lequel il s’en prend non seulement au régime en place, mais prend partie pour Martin Fayulu.

Cependant, une phrase a retenu mon attention dans son  tweet : «Le traitement réservé au candidat de Lamuka vise à diviser l’opposition».

Personnellement, cette phrase me semble hypocrite, car Félix Tshisekedi sait que l’opposition congolaise ne joue plus là même partition après la «messe» de Genève.

Celle-ci avait donné naissance à un serpent à deux têtes dont l’une a poussé dans la capitale suisse et l’autre à Nairobi (Kenya). «Lamuka» et «CACH» sont deux réalités sur la scène politique congolaise que le leader de l’UDPS ne devrait pas éluder.

Pendant la campagne, tout le monde se rend compte que les deux camps ne cachent plus leur rivalité, oubliant même Emmanuel Shadary, le candidat du pouvoir, lui qui devrait être considéré comme leur «ennemi» commun.

Comme à l’époque de la «guerre» de Wenge, chaque camp vante ses exploits sur terrain avec le fameux phénomène «plein».

Ma question : est-ce que Félix Tshisekedi n’a pas glissé cette phrase dans son tweet pour devancer ceux qui ne comprennent pas que seul Martin Fayulu semble être ciblé par le pouvoir?

Le candidat de  »

«Lamuka» a été interdit d’atterrir à Kindu, son meeting de Lubumbashi et Kalemie (dans l’ex-Katanga) ont été perturbés.

Il a été empêché d’atterrir à Kolwezi et son avion détourné sur Goma. Il a même été bousculé dans sa province du Kwilu, à Masi-Manimba, où des coups de feu avaient été entendus pendant qu’il prenait un bain de foule.

Le dernier épisode s’est déroulé le mardi 19 décembre à Kinshasa. Martin Fayulu a non seulement vu son meeting prévu à Kinshasa annulé, mais il est resté bloqué à 50 km de la capitale pendant plusieurs heures.

Pourquoi seulement Martin Fayulu ? La question fait le tour de tous les milieux politiques.

Opposant comme Fayulu, Fatshi doit se sentir gêné. Sûrement qu’il a eu vent de ces rumeurs qui circulent et selon lesquelles son camp serait en pourparlerle avec le FCC pour la gestion collégiale du pays après les élections.

RKM

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Isidore Ndaywel après la marche du CLC: « Nous ne sommes pas en voie de disparition»

Le Comité Laïc de Coordination ( CLC) a marché ce lundi 21 octobre à Kinshasa. La manifest…