Home Politique RDC: Joseph Kabila, flashback sur ses engagements de 2001

RDC: Joseph Kabila, flashback sur ses engagements de 2001

7 min read
0
0

Il avait pris le pouvoir le 26 Janvier 2001 après l’assassinat de son père. Joseph Kabila est resté à ce poste durant 18 ans avant de le céder le 24 janvier 2019 à Félix Tshisekedi Tshilombo Antoine à l’issue du troisième scrutin présidentiel organisé sous son règne. Retour sur la situation sociale, politique, économique et sécuritaire de la RDC en 2001.

« L’armée dont je suis l’émanation, n’a pas vocation d’accaparer le pouvoir, mais a la responsabilité de garantir la stabilité de celui-ci et d’assurer l’intégrité du territoire national. Une fois la paix retrouvée et l’intégrité territoriale restaurée, mon action consistera à préparer des élections libres et transparentes, pour amener le peuple à se choisir lui-même, un Chef qui présidera aux destinées de ce pays ».

C’est avec ces paroles que Joseph Kabila avait terminé son discours-programme prononcé à l’occasion de son investiture en 2001.

Plus haut, il avait appelé les congolais à l’unité, au dialogue et à la confiance dans l’avenir. Mais le fait le plus remarquable de son allocution a été sa politique d’ouverture qu’il souhaitait être appuyée par le peuple.

Après 5 ans de transition, deux mandats successifs à la magistrature suprême et une prolongation de deux ans, le voilà parti.

Comme c’est de coutume, en prenant le pouvoir dans les circonstances tragiques que l’on connait, il avait pris un certain nombre d’engagements sur les plans politique, institutionnel, économique, social et diplomatique. Ces engagements peuvent être classés de la manière suivante:
Le Dialogue Inter congolais

Le renforcement de l’Etat de droit et la démocratie: ayant hérité d’un pays miné par des guerres et disputé du Nord au sud et de l’est à l’ouest par des groupes armés, Joseph Kabila avait appelé tous les protagonistes à dialoguer pour trouver de solutions à leurs désidératas. Ainsi, les avait-il lancé un appel à « se joindre sans réserve aux efforts de préparation en vue de la réussite de ce dialogue ». 

Dix-huit ans plus tard et avec les résultats que la série des dialogues qu’il a organisés ont obtenus, il ne s’est pas empêché d’affirmer dans son dernier discours à la Nation prononcée le 23 janvier 2019 ce qui suit: « Ainsi, grâce à la mobilisation sans faille de l’ensemble de notre peuple, au dialogue permanent avec les forces politiques et sociales, comme moyen de prévention de conflits et de règlement de différends, à l’action de nos vaillantes forces de défense et de sécurité, chaque jour mieux équipées, plus professionnelles et efficaces, à une diplomatie agissante, à des réformes institutionnelles courageuses, au nombre desquelles la décentralisation et la récente révision du code minier, et à une politique monétaire et une gestion des finances publiques rigoureuses, le pays a été pacifié et réunifié, l’économie stabilisée, puis relancée, la reconstruction engagée, l’accès aux services sociaux de base amélioré et des avancées sans précédent enregistrées en matière de démocratisation et d’instauration de l’Etat de droit, avec notamment l’organisation régulière des élections libres et démocratiques ».

Garantir la sécurité

Garantir la sécurité des personnes et de leurs biens et renforcer la justice: Joseph Kabila avait pris l’engagement que le « gouvernement garantira, plus que jamais, la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire national » et de renforcer l’appareil judiciaire de l’Etat. Il avait notamment promis de mener la réforme de la justice à son terme.

A ce propos, il affirmé ce qui suit, quelques heures avant de céder me fauteuil présidentiel à Fatshi: « La crise de légitimité née de la révocation, en 1960, suivie de l’assassinat en janvier 1961 de notre héros national Patrice Emery Lumumba, a ainsi été résorbée grâce à notre action et sous notre leadership que le pouvoir a été effectivement rendu au peuple congolais, son dépositaire naturel ».
D’autre part, sur le plan diplomatique, il avait pris l’engagement de sortir la RDC de l’isolement diplomatique.

RD44/JD/FD

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Désignation du Porte-parole de l’opposition : Le groupe parlementaire MS-G7 met hors course les pro Fayulu

C’est une  bataille arrangée autour de la désignation du Porte-parole de l’opp…