Home Politique Suite à ses propos virulents à l’égard de Felix Tshisekedi, Adolphe Muzito violemment dézingué par Leon Nguwa

Suite à ses propos virulents à l’égard de Felix Tshisekedi, Adolphe Muzito violemment dézingué par Leon Nguwa

7 min read
0
0

Adolphe Muzito s’en est pris insolemment au Président de la République, Felix Tshisekedi dans la presse européenne. En réaction à ses diatribes qui ont choqué l’opinion publique congolaise, Leon Nguwa, cadre de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC) de Vital Kamerhe lui a répondu de manière virulente.

Il l’a recadré de la plus belle des manières  en faisant remonter sur la surface son passé sulfureux et les scandales qui ont caractérisé son passage à la primature.

D’entrée de jeu, ce cadre de CACH a exigé des poursuites judiciaires contre Adolphe Muzito qu’il accuse d’avoir tenu des propos peu discourtois, à la limite de l’outrage au Chef de l’État.

«Un génocidaire économique qui a pillé l’État comme Muzito n’a aucune leçon à donner aux autres. Nous estimons qu’au regard de la gravité de ses propos, la justice doit s’auto saisir de cette affaire», a-t-il suggéré.

Après avoir rappelé que ce n’est pas la première fois que l’ancien premier ministre traite le nouvel homme fort de la RDC sans aucun égard, Leon Nguwa s’est demandé s’il garde encore le contrôle de toutes ses capacités intellectuelles. « Le Président Felix Tshisekedi a primis de privilégier l’unité et l’harmonie durant son mandat. La coalition CACH ne se laissera pas faire devant les bêtises de semeurs de troubles qui, ont visiblement de problèmes avec eux-mêmes. Les congolais doivent se méfier de ce tribaliste de Muzito car, il est très dangereux», a lâché le Coordinateur près le Secrétaire général adjoint de l’UNC en charge du Grand Kasaï.

En tout cas pour Leon Nguwa, Adolph Muzito ne peut faire peur ni au nouveau locataire du Palais de la Nation ni aux cadres et militants de CACH, encore moins au peuple congolais. « Nous avons besoin de l’unité pour la réussite de ce premier mandat de CACH. La population a choisi le Président Felix Antoine Tshisekedi, la CENI l’a proclamé élu, la Cour Constitutionnelle l’a confirmé et investi, le Président Joseph Kabila lui a cédé pacifiquement le palais de la Nation, il doit travailler pour réussir son mandat. Que Monsieur Muzito privilégie l’intérêt supérieur de la Nation au lieu de rester dans les considérations tribales», a-t-il tonné.

Et de poursuive que ce dissident du Palu se trompe en comptant sur la base de Moise Katumbi et celle de Jean-Pierre Bemba pour déstabiliser les nouvelles  autorités du pays. «Il se trompe énormément car, notre peuple n’a plus besoin de marches mais du changement pour lequel il s’est battu», a-t-il asséné.

Et de renchérir que si ce cadre de Lamuka a peur de rester dans l’opposition, qu’il prenne le courage de négocier avec les leaders de CACH.

Pour rappel, Leon Nguwa Wososa s’est présenté aux élections législatives nationales dans la circonscription de Lodja dans la province du Sankuru. Il est le Coordinateur près le secrétaire général adjoint de l’espace Grand Kasaï de l’UNC et fait partie de jeunes qui se sont battus depuis des années pour l’alternance pacifique au sommet de l’État en RDC.

D’ailleurs, suite à sa lutte au sein de l’UNC qu’il a rejoint dès son jeune âge, il avait été détenu pendant plusieurs mois dans les cachots de l’Agence Nationale de Renseignements(ANR) et au Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa(CPRK-ex prison de Makala).

Fidele et loyal à son mentor Vital Kamerhe, il avait démissionné de son poste de Conseiller au ministère du budget pour respecter la décision du parti après la «rébellion» de Pierre Kangudia.

ALT

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

« Le vol du peuple était phénoménal »: un kabiliste passe aux aveux

Ancien Vice-ministre des Affaires étrangères sous l’ancien Chef de l’État Jose…