Home Politique Élection des Gouverneurs: Magloire Kabemba, candidat de l’expérience pour le développement integral de Kinshasa

Élection des Gouverneurs: Magloire Kabemba, candidat de l’expérience pour le développement integral de Kinshasa

7 min read
0
0

Député provincial nouvellement élu et plusieurs fois ministre provincial, Magloire Kabemba est un haut cadre de l’administration fiscale. Il a passé une grande partie de sa carrière dans les coulisses de l’Hôtel de ville et il veut à son tour diriger la ville province de Kinshasa. A cet effet, il s’est présenté à l’élection du Gouverneur.

Il propose aux élus provinciaux une vision bâtie autour de 24 projets décisifs pour le développement intégré et integral de la capitale congolaise.

L’amélioration de la gouvernance pour une mobilisation maximale des ressources et la lutte contre la fraude sont parmi les piliers de son projet.

Mais qui est donc cet homme qui veut succéder à André Kimbuta? La simple évocation de son nom rappelle aux habitués de l’hôtel de ville de Kinshasa son implication dans la mobilisation de recettes car, son nom est indissociable de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa(DGRK) dont il a été un des créateurs et dirigeant entre 2008 et 2009.

Avant d’en arriver là, il a connu un cursus académique couronné d’une grande distinction avec obtention du diplôme de licence en droit économique et social en 1990. Dès 2000 , il entame des études supérieures spécialisées en administration fiscale à l’Université Paris IX dauphine d’où il sortira avec un diplôme en D.E.S.S.

Après un bref séjour au pays pour enseigner le cours de droit fiscal à l’ISC/Kinshasa, il rejoindra de nouveau l’Europe pour terminer son doctorat en Droit fiscal à l’Université Paris I panthéon Sorbonne. Il  y prépare actuellement sa thèse et il est aussi passé à l’ENA Paris.

Un parcours professionnel exceptionnel

Magloire Kabemba a fait ses premiers pas dans la vie professionnelle en 1989 au ministère des Affaires Foncières et à la Conservation des titres immobiliers de la Lukunga en tant que stagiaire professionnel.
A l’issue de ses brillantes études en droit à l’UNIKIN, il a fait un passage à la DGI où il a occupé succinctement les postes de cadre de commandement entant inspecteur des impôts et Chef de division, Receveur principal des Impôts à la Direction des Grandes Entreprises de 1992 à 2007.

Il a été par la suite Conseiller fiscal du Gouverneur de Kinshasa et depuis lors, plus rien n’a été fait en matières de fiscalité sans lui. Son expertise a été déterminante notamment dans la création de la DGRK, laquelle est à l’origine des régies financières des 26 provinces de la RDC.

Sur le plan politique, Magloire Kabemba a occupé les fonctions de Directeur de cabinet adjoint du gouverneur Kimbuta entre 2010 et 2014, puis Secrétaire exécutif du gouvernement provincial avant d’être nommé Ministre provincial de l’Agriculture et développement rural entre 2015 et 2017.

Il a été à l’origine de plusieurs initiatives pour la promotion de l’agriculture en RDC notamment, le cadre de concertation des ministres provinciaux de l’agriculture de 26 provinces et la Foire Agricole de Kinshasa.

Il a été élu député provincial dans la commune de Kasavubu aux élections du 30 décembre 2018 avec plus de 8000 voix.

Il dirige actuellement le Ministère provincial des Affaires Foncières, Agriculture et Développement Rural. Autant dire qu’il connait la ville de Kinshasa comme son salon pour y avoir passé outre son enfance, ses études primaires, secondaires, universitaires et ses trois décennies de carrière professionnelle.

Par ailleurs, Magloire Kabemba se dit déterminé à mettre son expertise en oeuvre pour le développement de la ville de Kinshasa et le bien être de kinois.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Impasse autour de la désignation des animateurs de la CENI: Les raisons du silence de la communauté internationale

Alors que le processus de désignation des nouveaux dirigeants de la Commision Électorale N…