Home Société Laurent Otshumbe dénonce l’utilisation abusive de l’enseigne «République» comme dénomination d’un nouveau mouvement politique

Laurent Otshumbe dénonce l’utilisation abusive de l’enseigne «République» comme dénomination d’un nouveau mouvement politique

3 min read
0
0

Pour soutenir le nouveau Chef de l’État, un groupe de jeunes a récemment lancé un mouvement politique appelé «République». Gros souci pour ses membres, cette dénomination existe déjà dans le microcosme politique congolais et ses initiateurs se disent victimes de la spoliation de leur enseigne.

C’est Laurent Otshumbe, un de cofondateurs de «République» originelle(ici en photo) qui est monté au créneau pour recadrer les membres du tout nouveau mouvement politique République.

«Depuis quelques jours, un groupe de jeunes acquis à la cause de la honte, utilise sans honte ni responsabilité la dénomination République, pour selon eux, soutenir le régime en place. Certes, le Djalelo[NDLR: culte de personnalité] est devenu une réalité de la sociologie politique congolaise, mais il est évident que l’argent se cherche avec un peu de moralité», fustige-t-il.

Estimant que ces présumés usurpateurs de son label ne se sont pas rendu compte de la protection juridique de l’enseigne pour lequel «ils veulent se faire de sous» ou se taper des postes juteux, il n’écarte pas l’option judiciaire.

« Non seulement que nous nous réservons le droit de les traduire en justice, mais aussi et surtout, demandons au peuple congolais en général, et la jeunesse en particulier, de considérer ces jeunes comme des traitres à la nation», vocifère Laurent Otshumbe.

Ce «républicain» appelle la jeunesse responsable à poursuivre la lutte sans opportunisme ni clientélisme. Il est convaincu que « la République sera toujours reconnaissante aux dignes fils et non aux traitres et paresseux éhontés». Contacté, les usurpateurs présumés n’ont pas voulu faire de commentaire.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Coup de ballet dans les provinces: Le Gouverneur du Kasaï Central dans le viseur de l’Assemblée provinciale

Ça s’annonce mal pour certains gouverneurs de provinces de la RDC. Après la destitut…