Home Politique Alexis Mutanda: « Le Gouvernement, ce n’est pas le nombre de ministères qui va résoudre le problème mais, c’est la qualité de personnes qui vont être nommées »

Alexis Mutanda: « Le Gouvernement, ce n’est pas le nombre de ministères qui va résoudre le problème mais, c’est la qualité de personnes qui vont être nommées »

7 min read
0
0

Le Secrétaire Général honoraire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Alexis Mutanda croit dur comme le fer que tout est prioritaire en République démocratique du Congo. Ce député national estime qu’au regard d’innombrables défis qui l’attendent, le prochain gouvernement doit être constitué des personnalités hautement qualifiées, bien entourées et éprises d’une conscience nationale.

Alors que beaucoup d’acteurs politiques congolais sont prêts à remuer terre et ciel en vue d’entrer ou rester au gouvernement, il est l’une des rares voix à se prononcer en faveur de la prise en compte de la qualité et non de la quantité dans le choix des membres de la prochaine équipe gouvernementale.

Dans une interview accordée à la presse,  il s’est prononcé sur ses rapports avec le Président Félix Tshisekedi, ce qu’il attend de son action au sommet de l’Etat et évidemment sur le tribalisme qui fait rage dans le grand Bandundu visant particulièrement les originaires du Kasaï. 

Visiblement, le courant passe parfaitement entre ces deux Tshisekedistes dont les premiers contacts remontent à l’époque où l’un était chargé des Relations extérieures de l’UDPS et l’autre, exilé à Bruxelles. «J’étais d’abord Secrétaire national aux Relations extérieures, donc responsable des structures du parti à l’extérieur du pays. C’est à partir de ce moment-là que lui étant encore à l’extérieur, il militait ou plutôt était membre d’une cellule de l’UDPS à Bruxelles puis ensuite il a évolué dans l’UDPS en Belgique jusqu’au moment où il a commencé à venir ici. Je le rencontrais régulièrement à la résidence du Président national du parti. Lorsque je suis devenu Secrétaire Général, j’avais d’autres fonctions notamment Secrétaire national en charge de relations extérieures et lui, il a été désigné Secrétaire National adjoint aux Relations extérieures. C’est à ce moment-là que l’on a commencé à travailler ensemble avec lui », a rappelé Alexis Mutanda.

Pour la qualité et non la quantité

Compte tenu de leur appartenance commune à un même parti, c’est tout à fait logique qu’il soit fier de son ascension à la magistrature suprême et disposé à œuvrer pour la réussite de son mandat pour le bien de la population congolaise.

Ainsi, interrogé sur la taille du futur gouvernement et ce que devrait être sa priorité, il a lié la qualité des ministres à nommer aux défis du gouvernement. « Le gouvernement, ce n’est pas le nombre de ministères qui va résoudre le problème mais c’est beaucoup plus la qualité de personnes qui vont être nommées pour diriger ces départements pourvu qu’elles puissent avoir autour d’elles des conseillers qui ont la conscience nationale. Il faut que ces ministères se caractérisent par leur souci de servir, le souci de résoudre tous ces problèmes pour que le peuple congolais puisse retrouver son bien-être social. Et son bien-être social se trouve dans toutes ces grandes richesses que le bon Dieu nous a données et que nous n’exploitons pas suffisamment et même si nous les exploitons, c’est une petite minorité qui en profite. Et le peuple congolais ne mérite pas ça», a-t-il expliqué. Ce, après avoir peint un tableau sombre de la situation générale du pays.

A propos du tribalisme qui oppose certains originaires des provinces du Grand Bandundu aux ressortissants du Grand Kasaï, Alexis Mutanda fustige la main noire des leaders politiques. « Regardez le nombre de kasaiens qui se sont installés à Idiofa, Kikwit et ailleurs. Ils sont chez eux. Mais aujourd’hui brusquement ils s’entretuent de manière sauvage. C’est qu’il y a manipulation politique et les manipulateurs doivent être identifiés », a-t-il dénoncé.

 

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …