Home Politique Election du Gouverneur du Sankuru: Mende tente d’apaiser les esprits, ses proches ravivent la tension

Election du Gouverneur du Sankuru: Mende tente d’apaiser les esprits, ses proches ravivent la tension

6 min read
0
0

Candidat unique à l’élection du Gouverneur du Sankuru, Lambert Mende tente d’étouffer la contestation contre sa candidature. Une fois n’est pas coutume, il a choisi de dialoguer avec ses détracteurs pour tenter de calmer les esprits.

La première étape de son opération séduction concerne les habitants de la ville de Lusambo, Chef-lieu de la province, à qui il a envoyé une lettre le samedi 02 mars 2019. 

Ils ont manifesté contre sa candidature, la police a tiré sur eux, ils ont enregistré un mort et plusieurs blessés.

Mais ils n’ont pas réussi à obtenir le retrait de sa candidature. Au contraire, c’est son seul adversaire, Mukumadi qui a été invalidé par la Cour d’Appel du Sankuru, délocalisée de toute urgence pour la cause à Lodja.

Et, alors que le boulevard qui mène au Gouvernorat du Sankuru lui est grandement ouvert, le Ministre sortant de la Communication et Médias tente de soigner son image ternie par la gestion calamiteuse de la province par son protégé, le Gouverneur sortant Berthold Ulungu. « Je prends l’engagement de diriger notre province avec l’amour, le courage et le respect envers chacun de vous pour la conduire à un véritable développement ; ça veut dire que tous les territoires (Katako-Kombe, Kole, Lomela, Lodja, Lubefu et Lusambo) se verront développer», a écrit Lambert Mende aux Lusvillois.

Dans cette correspondance rédigée en Tshiluba, celui qu’une certaine opinion accuse de diviser le Sankuru a promis le désenclavement rapide, la réhabilitation et la construction des bâtiments pour abriter les différents services de l’Etat.

Il s’est excusé pour n’avoir pas posé des actes en faveur des autres territoires à l’exception de son Lodja natal et a fait appel à tous les Sankurois afin de travailler ensemble pour le développement de leur province.

Justin Omokala, le député provincial aux insultes faciles

Entre temps, son frère biologique, qui a été élu député provincial à Lodja continue à attiser la tension en s’en prenant violement à ceux qui s’opposent à la candidature de l’Autorité morale de l’Alliance.

Justin Omokala parce que c’est de lui qu’il s’agit, s’est permis d’insulter copieusement ceux qui se disent opposés à la candidature de Lambert Mende. « Lambert Mende est appelé à être élu Gouverneur de province du Sankuru par les députés provinciaux et jamais par les imbéciles sans domicile fixe qui perdent leur temps à écrire du n’importe quoi au lieu de méditer leurs souffrances quotidiennes », a-t-il entre autres publié dans un groupe WhatsApp.

Comme lui, de nombreux collaborateurs de Lambert Mende ne veulent pas rater une occasion de descendre de manière vulgaire ceux qu’ils accusent d’être contre leur mentor. Et pourtant, ce dernier semble avoir compris qu’il ne pourra jamais gérer par défi. 

Du côté de l’élite politique du Sankuru, on se désole de cette candidature unique et on s’en remet à la population. C’est du moins ce qu’a laissé entendre Tharcisse Loseke, un ancien cadre de l’UDPS aujourd’hui cadre de l’AFDC. « Pour nous, c’est le peuple de Sankuru qui va se prendre en charge, ils ne vont pas se laisser coloniser par un individu qui prétend avoir des appuis partout », a-t-il dit.

Ce, après avoir déploré ce qu’il a décrit comme l’absence de démocratie et de transparence dans le processus de l’élection du Gouverneur du Sankuru.

JD/CN/ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sécurisation des Voies fluviales : L’Union Européenne approuve la détermination de Didier Mazenga

La quatrième réunion d’évaluation du Comité de pilotage du projet d’appui à la…