Home Politique Élection des Gouverneurs: La Dynamique des ressortissants du Sankuru à Kinshasa accuse Mende chez Félix Tshisekedi

Élection des Gouverneurs: La Dynamique des ressortissants du Sankuru à Kinshasa accuse Mende chez Félix Tshisekedi

17 min read
0
0

Malgré le semblant d’accalmie  dans la province du Sankuru après les tensions et violences contre la candidature de Lambert Mende Omalanga à l’élection du Gouverneur, la population reste vigilante et très préoccupée. Les Sankurois réunis au sein de la structure dénommée « Dynamique des Ressortissants du Sankuru à Kinshasa » ont saisi, en date du 05 mars 2019, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à travers un mémorandum pour demander son intervention personnelle en vue d’éviter le pire.

Très opposés à la candidature unique de l’ancien Ministre de la Communication et Médias, ils redoutent la continuité de la gestion calamiteuse de la province de son poulain, le gouverneur sortant Berthold Ulungu.

Dans ce mémo, ils ont décrit la situation qui prévaut dans la province natale de Patrice Emery Lumumba depuis le déclanchement des contestations anti-Mende, lesquelles ont entrainé mort d’homme et des dégâts matériels énormes.

Et non contents de l’invalidation de la candidature de Joseph Stéphane Mukumadi, ils dénoncent ce qu’ils considèrent comme la caporalisation de la Cour d’Appel de Lusambo, déplacée à Lodja.
En tout cas, la Dynamique des Ressortissants du Sankuru à Kinshasa est très fâchée contre le comportement de Lambert Mende et de son entourage qu’elle juge « tribaliste » et qui serait selon elle, à la base de tous les conflits que l’on déplore au Sankuru. Elle estime que la candidature unique de Mende, surnommé « Tata Nzambe » consacre l’instauration de la pensée unique et la prise en otage de la province et de ses habitants par un seul individu.

Mémorandum de la Dynamique des ressortissants du Sankuru à l’attention du président de la république Félix Tshisekedi

Concerne les manifestations contre ou pour la candidature de Lambert Mende Omalanga au poste de gouverneur de la province du Sankuru

Nous filles et fils du Sankuru regrouper au sein de la Dynamique de ressortissants du Sankuru à Kinshasa nous fondons sur l’article 27 de la constitution la RDC, recourons auprès de votre haute autorité à travers ce mémorandum pour vous présenter nos inquiétudes et vous dire ce que nous pensons concernant l’objet en concerne enfin de solliciter in fine du garant de la nation que vous êtes une implication personnelle envie d’éviter que le pire n’arrive dans la province d’origine Patrice Emery Lumumba le héros national avec le risque de ramifications vers d’autre provinces.

En effet, depuis l’annonce de la candidature du député national Lambert Mende Omalanga au poste de gouverneur de la province du Sankuru celle-ci se trouve en ébullition totale à cause de manifestations observées ce dernier temps et ceux chaque jour dans tous les coins de cette province voire ailleurs lesquelles manifestations se sont intensifiées depuis l’invalidation de son unique challenger au poste Joseph-Stéphane Mukumadi en date du 27 février 2019 par la cour d’appel de Lusambu déplacée de Lusambu chef lieu de la province vers Lodja fief de Lambert Mende où elle a siégé et rendu son verdict. Déplacement que d’aucun qualifie d’intentionnellement makiavelique car orchestré dans l’unique but de débarquer Joseph-Stéphane Mukumadi de la course enfin de faire de Lambert Mende l’unique candidat au poste synonyme de gouverner un peuple par défi comme il a toujours l’habitude de le faire au Sankuru.

De ce fait, comme vous savez, en date du 9 et 11 février 2019 des milliers de personnes avaient envahi les rues de Lusambu pour exprimer leur Real ball et leur opposition à la candidature de Lambert Mende au poste du gouverneur de la province du Sankuru. Le jour suivant soit le 12 février 2019 quelques dizaines de partisans de de Lambert Mende sans autorisation préalable du maire de la ville sont également descendus dans les rues de Lusambu pour contre manifestation.

Cette dernière manifestation avait dégénéré et elle s’était transformée à un affrontement sanglant entre les les partisans et les non partisans de Lambert Mende lequel affrontement avait occasionné de nombreux dégâts et pertes allant des paillages aux incendies de maisons habitations sans oublier des blessés et des morts d’hommes provoqués par tires à balles réelles qui seraient venus des policiers gardes de Justin Omokala élu du territoire de Lodja à la députation provinciale et de sur croit jeune frère de Lambert Mende surnommé Tata Nzambe « Dieu le père » au Sankuru.

Profitant de cette occasion, la Dynamique des Jeunes au Sankuru salue la promptitude avec laquelle vous avez agi en envoyant une mission d’urgence à Lusambu avec à sa tête le vice premier ministre et ministre de l’intérieur et sécurité à Lusambu pour s’enquérir de la situation et vous faire rapport.

La Dynamique vous témoigne toute sa gratitude car cela s’analyse et est regardé comme une geste d’amour et d’intérêt que vous avez en l’égard de cette population longtemps meurtrie et oubliée.

Cependant, la Dynamique s’inquiète du fait plusieurs jours se sont écoulés depuis le retour de cette mission sans que celle-ci ne vous dépose ledit rapport avec les rencontres qui s’organisent depuis au ministère de l’intérieur regroupant filles et fils du Sankuru vivant à Kinshasa

La Dynamique craint que ce rapport tel qu’il vous sera donné ne reflète plus la réalité de ce qui a été vu entendu et constaté sur terrain mais qu’il vous soit parvenu à une version dictée par la volonté de ceux qui vivent à Kinshasa.

Qu’en cela ne tienne, il sied de signaler que malgré le passage de la mission à Lusambu au lieu de tarir les manifestations se sont multipliées et intensifiées.

Ainsi, sommes-nous en claire nous demander constamment ce qui pourrait justifier une telle détermination de la part de manifestants. Selon ce que nous savons et ce qui nous est rapporté de la base, la quasi totalité de Sankurois reprochent à Lambert Mende plusieurs faits dont les deux principaux sont:

de un, depuis plus de vingt ans Lambert Mende est considéré comme le pire tribaliste Sankuru serait accusé d’être à la base de tous les conflits qui secouent la province du Sankuru.

De deux, depuis le régime de Commisionnaires spéciaux à ces jours, celui qui patronne à la tête de la province du Sankuru, Berthold Ulungu Lokata dont le bilan de sa gestion est jugé plus largement négatif est non seulement membre de la CCU parti cher à l’honorable Lambert Mende mais également le bras droit de l’homme de confiance de ce dernier lequel l’a imposé par sa manœuvre de candidature unique à ce poste comme il est en train de tenter cette fois-ci de de se faire assoir soi-même advienne sûr le fauteuil de gouverneur.

De ces deux raisons et de beaucoup d’autre plusieurs subsidiaires les Sankurois pensent que l’arrivée de Tata Nzambe ( Dieu Le père ) comme conséquences:

primo prendre le Sankuru en otage enfin de le transformer bouclier privé qu’il utiliserait pour se revendications personnelles en vue de se positionnement égoïste sur l’échiquier national,

Secundo: sa gestion de la province sera nous le dirons à l’indicatif et non au conditionnel pire que celle de Berthold Ulungu Lokata son poulain qui en pire étiquette ne faisait qu’obtenir des injonctions de lui somme mentor et tertio: avec ses velléités tribales, les frustrations auxquelles il provoquerait et risquera de conduire le Sankuru à revivre les tristes événements du genre Kamwena Sapu ou de Yumbi dont nous connaissons et regrettons tous les conséquences.

Eu égard à tous ceux qui précèdent, la Dynamique des ressortissants du Sankuru a Kinshasa propose: premièrement que ce que vous avez promis le le samedi 2 mars 2019 dans votre discours de présentation de programme de 100 premiers jours concernant la justice puisse prendre en compte tout ce qui se passe au Sankuru actuellement.

Deuxièmement, pour préserver la paix au Sankuru que vous pesiez de votre poids enfin que la candidature de Lambert Mende Omalanga soit retiré de la course au poste de gouverneur dans la province du Sankuru.

Troisièmement, pour éviter que le Sankuru ne soit gouverné par défi synonyme de l’absence de la démocratie que Joseph-Stéphane Mukumadi l’unique challenger de Tata Nzambe au poste soit réhabilité dans son droit d’être éligible à tous les niveaux c’est-à-dire que ce verdict de la cour d’appel de Lusambu entaché de beaucoup d’irrégularités soit annulé et quatrièmement, au cas où cette troisième proposition ne trouve pas une oreille attentive et elle sera rejetée que la CENI puisse reporter à une date ultérieure l’élection du gouverneur de la province du Sankuru en procédant par conséquent la réouverture de bureaux de réception et de traitement de dossiers de candidatures enfin de permettre à d’autres filles fils du Sankuru qui veulent postuler de déposer leurs candidatures

Fait à Kinshasa le 5 mars 2019

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Nord-Kivu: Vital Kamerhe représente Felix Tshisekedi à la messe d’intronisation du nouvel évêque de Goma ce dimanche

Nommé évêque du diocèse de Goma le 23 avril dernier par le Pape Francois, Mgr Willy Ngumbi…