Home Société Manuana Elbas dénonce l’utilisation de son image dans une publicité de Vodacom sans son accord

Manuana Elbas dénonce l’utilisation de son image dans une publicité de Vodacom sans son accord

5 min read
0
0

L’artiste comédien Manuana Elbas est très remonté contre Vodacom Congo qu’il accuse d’avoir utilisé son image sans accord pour une publicité. Dans une lettre pleine de colère adressée au Directeur Général de cette entreprise de télécommunication et dont une copie est parvenue à la Rédaction d’Alternance.CD, il a fustigé l’exploitation de son spot publicitaire dans un autre produit publicitaire.

Il a tourné dans une publicité de Vodacom Congo il y a quelques années et est récemment apparu dans un spot de la 4G.

Le problème est que cette publicité aurait utilisé les images de Manuanua Elbas sans son autorisation. « En effet, je suis surpris de constater que mes images tournées à l’occasion de 15 ans de Vodacom Congo ont été reprises dans l’actuel spot de la 4G sans que je sois ni consulté, ni même informé. Il s’agit là d’une reproduction illicite qui frise la tricherie et donc une atteinte à un droit d’auteur de création artistique », a-t-il écrit dans la lettre précitée.

Il a tenu à mettre en garde cette entreprise contre d’éventuelles poursuites judiciaires si elle ne le rétablit pas rapidement dans ses droits. « Par conséquent, je vous prie de me rétablir dans mes droits dans un bref délai, sinon je serai obligé de recourir à la solution judiciaire », a prévenu Manuana Elbas au Directeur Général de Vodacom Congo en date du 04 janvier 2019.

Et n’ayant pas visiblement été rétabli dans ses droits, son avocat conseil a, plus d’un mois plus tard, soit le 26 février dernier, saisi la même entreprise pour demander le retrait et suspension de ses images contenues dans la publicité de sa 4G. « Cependant, vous lui avez renvoyé auprès de l’agence Pygma. A ce niveau, aucune solution n’a été trouvée. Je vous informe que les images de mon client dans le spot 4G sont reproduites sans son consentement ni conclusion d’un contrat préalable y relatif. Cela viole les prescrits des articles 34, 36 et 83 de la loi n°86/033 du 05/04/1986 portant protection des droits d’auteurs et droits voisins », s’est énervé Maitre Lessenge Bayila Mbayilas.

Il a concrètement demandé « soit de retirer ses images dans ledit spot et d’en suspendre la diffusion soit d’en payer les dommages et intérêts dans le délai de sept jours ». Sinon,  il menace de saisir le tribunal quant à ce.

Jusqu’au moment où cet article a été mise en ligne, aucune solution n’a été trouvée entre les deux parties et toutes nos tentatives pour avoir le son de cloche de Vodacom Congo n’ont pas abouti.
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Kinshasa: L’hôtel de ville dément la nomination et permutations des Bourgmestres par Gentiny Ngobila

Ils ont célébré leur nomination. Certains ont été présentés au plus haut niveau de leur pa…