Home Politique Scandale au Bas-Uele: Un candidat gouverneur brandit une somme d’argent dans son discours à l’Assemblée provinciale

Scandale au Bas-Uele: Un candidat gouverneur brandit une somme d’argent dans son discours à l’Assemblée provinciale

5 min read
0
0

Lundi 8 avril 2019 a été consacrée à la présentation des programmes de différents candidats gouverneurs de provinces de la République Démocratique du Congo. Dans les assemblées provinciales, les candidats ont présenté aux députés provinciaux leur vision mais tout ne s’est pas passé comme voulu.

Au cours de cette journée de campagne électorale, on a assisté à des scènes désagréables dans certaines provinces notamment au Bas-Uele où un candidat gouverneur a confondu l’hémicycle de l’Assemblée provinciale à une salle de ventes aux enchères.

En effet, Georges Éric Makangu Kabongo, parce que c’est de lui qu’il s’agit, a présenté aux élus provinciaux, durant son discours de campagne, une grosse enveloppe contenant une somme importante d’argent.

«Tel est l’échantillon de mon apport pour résoudre les besoins sociaux de la province. Vous avez un échantillon ici et ce 200 000$ disponibles, ça c’est mon apport personnel pour la province», a déclaré ce candidat Gouverneur indépendant en brandissant du haut de la tribune une pile de liasses de billets verts.

Au sortir de la plénière, certains députés provinciaux ont crié au scandale tandis que d’autres ont minimisé l’incident, estimant qu’il n’y a aucun mal à ce qu’un candidat gouverneur promette de contribuer avec son propre argent pour le développement de sa province.« Ce n’était qu’une promesse, il n’a pas corrompu les députés », a expliqué un élu provincial.
Ceux qui se disent choqués par ce spectacle évoquent la question morale.

A noter que la ville de Buta, Chef-lieu de la province du Bas-Uele n’a pas été la seule ville congolais à vivre un spectacle désolant ce lundi 9 avril 2019.

De l’Assemblée provinciale de Kinshasa à celle du Tanganyika en passant par Lubumbashi, des incidents majeurs ont été enregistrés.

Si dans la capitale, des militants du FCC et ceux du CACH ont livré un spectacle digne d’un film d’action américain, à Kalémie, Chef-lieu de la province du Tanganyika, un candidat gouverneur n’a pas réussi à vaincre sa timidité pour lire correctement son propre discours.

La scène la plus désolante a été observée à Lusambo, Chef-lieu de la province du Sankuru où un candidat Gouverneur invalidé par la Cour d’appel et réhabilité par le Conseil d’Etat a été empêché de se rendre à l’Assemblée provinciale pour présenter son projet de société. Bien plus désolant, il a passé plusieurs heures dans le cachot de l’état-major provincial de la province, « sur ordre de son adversaire», selon de sources locales.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Kongo Central: Guy Matondo demande à la Cour d’appel de Matadi d’invalider l’élection d’Atou Matubuana

Le candidat malheureux à l’élection du Gouverneur du Kongo Central, Guy Matondo est …