Home Politique Gestion des institutions: L’éternel plaintif Bahati Lukwebo crie encore à l’«égocentrisme» du PPRD

Gestion des institutions: L’éternel plaintif Bahati Lukwebo crie encore à l’«égocentrisme» du PPRD

6 min read
0
0

C’est devenu une habitude pour l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo(AFDC) de se plaindre à chaque fois que les tractations sont menées pour la nomination des animateurs de différentes institutions du pays.

Qui a bu boira dit-on, le parti de Modeste Bahati Lukwebo a récidivé ce dimanche 28 avril 2019 en s’insurgeant contre ce qu’il considère comme la volonté du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie(PPRD) de se tailler la part du lion dans le partage des postes au sein du Front commun pour le Congo(FCC).

Le regroupement politique AFDC et Alliés a obtenu le  poste de questeur au bureau définitif de l’Assemblée nationale mais il n’est pas satisfait. En attendant l’élection du bureau définitif du Sénat où des rumeurs envoient Bahati Lukwebo au perchoir, il a choisi de briser le silence.

Dans une déclaration lue ce dimanche à Kinshasa par Bellarmin Byamungu, un des cofondateurs de l’AFDC, il a prévenu les autres partis du FCC qu’il n’est pas prêt à céder tous les postes importants.
«Il est inacceptable que le PPRD ait l’ambition de vouloir gérer toutes les institutions de la république démocratique du Congo à savoir : la primature, le sénat et l’Assemblée nationale en s’appuyant sur la majorité parlementaire issues des efforts conjugués par tous les allies qui composent le FCC», a-t-il déclaré.

Loin d’oublier les souvenirs de l’ancienne majorité présidentielle où, en dépit de son statut de deuxième force politique de la MP au parlement, l’AFDC devait se contenter de deux ministères, il met en garde le parti politique de l’ex Chef de l’Etat Joseph Kabila contre son «égocentrisme».

Quid de sa clé de répartition des postes de responsabilités?

Par conséquent, l’AFDC/A appelle le PPRD à «entretenir un climat de confiance et de considération mutuelle traduit par une clef se répartition équitable des responsabilités au sein du FCC».
Sinon, avertit le regroupement politique de Bahati Lukwebo, il y aurait des « conséquences graves».

Pour rappel, dans une correspondance adressée fin janvier au coordonnateur du FCC, l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés proposait une clé de répartition des postes de responsabilités politiques entre différents regroupements de ce camp politique.

Sur base du nombre d’élus nationaux et provinciaux de chaque parti membre du FCC, il avait fait savoir que le PPRD et tous ses partis qui lui sont associés détiennent 33% contre 67% pour les autres alliés du FCC, dont l’AFDC-A.

Selon le schéma de Bahati, ce sont les premiers regroupements politiques, en termes du nombre de députés qui devraient être représentés au sein du bureau de l’Assemblée nationale. Il s’agit du PPRD, AFDC-A, AAB, UDPS-Tshisekedi, PPPD, AA et Alliés et AABC.
Ce schéma n’a pas été appliqué par la coalition FCC-CACH.

Reste que Bahati avait aussi proposé la mise en place d’un gouvernement de 36 ministères 9 vice ministres et suggéré que pour 11 députés élus un regroupement gagnerait 1 ministère, en tenant compte de la solidarité sans compter les ministères de souveraineté.
Sera-t-il écouté? Rien n’est sûr.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Désignation du Porte-parole de l’opposition : Le groupe parlementaire MS-G7 met hors course les pro Fayulu

C’est une  bataille arrangée autour de la désignation du Porte-parole de l’opp…