Home Economie Le DG matondo du BCeCo sur une chaise éjectable : Le conseiller de Fatshi, Jacques Banywesize convoite son poste

Le DG matondo du BCeCo sur une chaise éjectable : Le conseiller de Fatshi, Jacques Banywesize convoite son poste

8 min read
0
0

Première Agence d’exécution des projets de développement, le Bureau Central de Coordination (BCECO) fait partie des structures qui ont bénéficié de l’attention du Chef de l’État Felix Antoine Tshisekedi dans le cadre du programme d’urgence de ses cent premiers jours. C’est ce qui a permis à ce service public placé sous la tutelle du Ministère des Finances et qui a pour mission principale de gérer les projets et programmes sous financement propre du Gouvernement congolais et des bailleurs de faire face à certaines difficultés auxquelles il était confronté.

Dirigé par le DG à.i Matondo Mbungu , depuis le départ de son troisième DG Augustin Matata Ponyo, ce service de l’Etat est depuis le changement de régime dans les viseurs de prédateurs.

Parmi ceux qui se positionnent, il y a le nom de Jacques BANYWESIZE, actuellement Conseiller à la présidence de la République au Collège Éducation et Recherche Scientifique.

Ancien conseiller de l’ex ministre de l’ESPS Maker Mwangu, il est connu comme proche de vital Kamerhe qui l’avait recommandé au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel à l’époque où il était président de l’Assemblée nationale.

Malheureusement, ses anciens collègues ne gardent que ses mauvais souvenirs et le  considèrent comme un élément nuisible aux intérêts du BCECO.
Alors qu’on le voit presque chaque jour dans les couloirs de cette structure, ceux qui le connaissent estiment qu’il salit l’image de leur chef auprès du Président de la République.

Pour cause, il combattrait le Directeur Général  dans le but de se faire propulsé à son poste. Quitte à se livrer à des pratiques qui mettent en mal la réalisation de différents projets actuellement en cours d’études ou d’exécution.

Son nom ne dit presque rien au grand public mais les postes qu’il a occupés et surtout l’ampleur de dégâts que son comportement prédateur a entraîné oui.

C’est lui qui, dans le cadre de l’exécution du projet de construction de mille écoles conçu par l’ancien premier ministre Augustin Matata, était le délégué de l’EPSP dans le comité de suivi.

Le BCECO ou rien

Selon ses anciens collègues, il aurait fait main basse sur de sommes importantes de fonds  publics destinés à la construction des écoles. Ce qui lui aurait permis d’acquérir des immeubles presque partout à Kinshasa.

Et comme si cela n’a pas suffit, Jacques BANYWESIZE est revenu aux affaires, cette fois-ci au Cabinet du Chef de l’État et ne veut visiblement pas être loin du BCECO.

La raison? Il serait décidé à prendre à tout   prix la tête de cette structure. A cet effet, il dit,  à qui veut l’entendre, que c’est lui qui a pesé auprès de Félix Tshisekedi pour le financement du BCECO dans le cadre du programme d’urgence de ses cent premiers jours.

«Faux, rétorque un membre influent du Cabinet du Président de la République qui précise que cet homme sulfureux n’a pas été ni de près ni de loin associé dans la rédaction de ce programme».

Bien plus, les Agences Locales d’Execution (ALE) du Bureau Central de Coordination l’accusent d’avoir retardé   l’achèvement de travaux de beaucoup d’écoles  et vont jusqu’à demander l’ouverture d’une procédure contre lui pour détournement des fonds publics  et enrichissement illicite. « Beaucoup d’écoles qui devraient être réhabilitées dans le cadre du projet de mille écoles sont restées dans un état piteux à cause de sa cupidité. Ce n’est pas parce que les financements n’ont pas été décaissés mais parce qu’ils demanderaient toujours quelque chose» , révèle  un membre d’une ALE de la province de la Tshuapa.

Pour lui, comme pour bon nombre de personnes qui le connaissent, ce membre du collège éducation et recherches au cabinet de Fatshi est un danger pour le BCECO. Et dire qu’il se bat  pour en être le Directeur Général fait dire à un observateur que « ce pays n’a pas de chance».

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Écarts de langage entre les jeunes du PPRD et de l’UDPS: La jeunesse du Palu choisit son camp

Entre une frange de la jeunesse de l’UDPS et celle du PPRD, c’est le désamour …