Home Politique RDC-Gouvernement: Amnesty International ferme la porte aux auteurs présumés de violations de droits de l’homme

RDC-Gouvernement: Amnesty International ferme la porte aux auteurs présumés de violations de droits de l’homme

3 min read
0
0

L’ONG Amnesty International ne veut pas voir des personnalités congolaises qui se sont rendues coupables de violations de droits humains être nommées dans le prochain gouvernement. Elle a fait part de cette demande au Président de la République ce mardi 14 mai 2019.

La justice pour tous les crimes commis durant le régime de Joseph Kabila, c’est le souci d’Amnesty International. Pour ce faire, sa directrice du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs, Joan Nyanyuki a formulé quelques propositions à Félix Tshisekedi et au parlement.

Cette dernière a salué de « changements positifs» depuis l’arrivée du nouveau président, notamment la libération des détenus politiques et la décrispation de l’espace politique. Elle a soutenu que la population congolaise a besoin de la justice et la redevabilité pour les infractions passées.

«La population congolaise veut que toutes les personnes soupçonnées d’atteintes aux droits humains-y compris les membres de l’ancien gouvernement, les militaires, les policiers et les agents du renseignement-soient amenées à rendre des comptes», a-t-elle déclaré.

La responsable d’Amnesty International en Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs a demandé au parlement et aux autres institutions de la RDC de ne pas promouvoir,  pour un poste dans la fonction publique,  des responsables présumés de violations des droits de l’homme.

Il faut dire que 15 personnalités qui étaient proches de l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila avaient été sanctionnées pour leur rôle présumé dans la répression de manifestations de l’opposition.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Nord-Kivu: Vital Kamerhe représente Felix Tshisekedi à la messe d’intronisation du nouvel évêque de Goma ce dimanche

Nommé évêque du diocèse de Goma le 23 avril dernier par le Pape Francois, Mgr Willy Ngumbi…