Home Politique FCC: Julien Paluku accusé d’escroquer ses collègues de l’AABC

FCC: Julien Paluku accusé d’escroquer ses collègues de l’AABC

6 min read
0
0

Certains  partis membres de l’Alliance des Acteurs pour la Bonne Gouvernance du Congo(AABC) assistent à l’invalidation en cascade de leurs députés nationaux par la Cour constitutionnelle. Ce regroupement politique du Front Commun pour le Congo(FCC) a déjà été amputé de trois de ses élus nationaux.

Mais à la surprise générale, son président Julien Paluku ne fait rien pour stopper ces invalidations. Plus inquiétant, il est suspecté de comploter avec certains cadors du FCC pour déstabiliser certains partis de son regroupement pour des raisons inavouées.

C’est l’histoire d’un père de famille trop impartial et qui, ne se soucie que de ses enfants biologiques au détriment de ses neveux.
C’est en quoi ressemble l’ancien gouverneur du Nord-Kivu au regard de sa volonté de privilégier son parti, le Burec au détriment d’autres formations politiques de l’AABC. Ces dernieres s’estiment marginalisées et ciblées par les arrêts de la haute Cour.

Si le président de la Coalition des Démocrates (CODE) Jean-Lucien Bussa, un autre regroupement du FCC,  a eu le courage de hausser le ton pour défendre un de ses élus invalidé, Paluku a  fait l’inverse.

En effet, il est sévèrement critiqué de l’interne comme de l’extérieur pour avoir sacrifié ses élus.
Alors que trois députés nationaux de l’AABC ont été invalidés au profit d’autres regroupements du FCC, il est plus préoccupé par la recherche des postes pour les membres de son propre parti.
«Nos collègues sont invalidés un après l’autre mais on ne sent rien de la part de la présidence du regroupement dans le sens de la défense de ceux dont les dossiers n’ont pas encore été traités par la Cour constitutionnelle. Aucune réunion n’a été organisée et le Président fait comme si tout allait bien alors que nous avons déjà perdu trois députés nationaux et donc, une part importante de notre force politique au FCC et à l’Assemblée nationale », regrette sous couvert d’anonymat un député national.

Une affaire des dupes

Bien plus, non seulement il ne fait rien pour tenter de sauver les députés du regroupement politique dont il est président, mais plus grave, Julien Paluku est accusé de privilégier son propre parti politique, le Burec dans la répartition du quota attribué à l’AABC aux niveaux national et provincial. « Le poste qui a été attribué à notre regroupement au bureau de l’Assemblée nationale a été attribué dans des conditions opaques au BUREC. Il en est de même de postes au niveau provincial dans le Nord-Kivu qui ont tous été accordés aux membres du parti de Julien Paluku. Entre temps, les députés invalidés sont des membres d’autres partis membres de notre regroupement », fait savoir un autre député national de l’AABC lui-même visé par une procédure d’invalidation à la Haute Cour.

Pour lui, Julien Paluku fait tout pour occuper lui-même le poste ministériel qui serait accordé à son regroupement politique au gouvernement de la République et se moquerait cruellement de ses collègues et de leurs partis.

Alternance.CD a tenté en vain de contacter Julien Paluku. En attendant sa réaction, les députés nationaux et les cadres des partis politiques membres de l’AABC peuvent déjà faire une croix sur leur participation dans le futur gouvernement. A moins qu’ils intègrent le Burec.

ALT/LJ

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Écarts de langage entre les jeunes du PPRD et de l’UDPS: La jeunesse du Palu choisit son camp

Entre une frange de la jeunesse de l’UDPS et celle du PPRD, c’est le désamour …