Home Politique Enjeux politiques: Mgr Ngube Ngube invite FCC et CACH à préserver leur « mariage éphémère »

Enjeux politiques: Mgr Ngube Ngube invite FCC et CACH à préserver leur « mariage éphémère »

7 min read
0
0

Soucieux de l’intérêt général de la population congolaise, le chef de file de l’opposition républicaine légitime, Mgr Pierre Honoré Ngube Ngube appelle la coalition au pouvoir formée du Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) à mettre de l’eau dans leur vin.

Dans une interview accordée ce jeudi 13 juin 2019 à Alternance.CD, il a condamné les escarmouches verbales et la destruction des biens matériels observées à la suite du débat en plénière de l’Assemblée nationale sur les ordonnances du Chef de l’Etat portant nomination des mandataires publics de la Société Nationale de Chemin de Fer du Congo (SNCC) et la Générale des Carrières et de Mines (Gécamines) sans pour autant se dire surpris de ratés du mariage entre le regroupement politique de Joseph Kabila et du Président de la République Félix Tshisekedi.

Pour avoir nommé des mandataires publics dans ces deux entreprises publiques, le Chef de l’Etat a vu ses partenaires du FCC pourtant en coalition avec lui, le critiquer publiquement à l’Assemblée nationale. Ce qui a poussé de combattants de son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) à reprendre la bataille de la rue en assiégeant le Palais du peuple et en attaquant les sièges de certains partis membres du Front commun pour le Congo avec le PPRD en tête.

Cela n’est pas de nature à surprendre le chef de file de l’opposition républicaine légitime. « Moi j’avais encouragé le mariage entre Cach et FCC dans le cadre de l’intérêt général. Le Président sortant en son temps Joseph Kabila avait pensé dans le sens de mettre la paix au pays que de se créer de problèmes avec son successeur. Mais leur mariage là, je l’avais qualifié d’un mariage éphémère parce que ça ne peut pas prendre du temps sans qu’il ait de problèmes », a-t-il rappelé.

Qu’à cela ne tienne, il désapprouve la méfiance et le conflit qui s’installent petit à petit entre les deux alliés au pouvoir en République démocratique du Congo. « Moi, je condamne énergétiquement leur façon d’agir parce qu’il n’y a aucun intérêt de la population dans leurs disputes des postes. Ce sont de discussions inutiles parce que moi j’avais qualifié leur mariage d’une union éphémère. Mais j’étais content de leur mariage parce que c’était pour la paix de notre pays. Maintenant qu’ils se disputent, cette paix est menacée et le pays risque de sombrer dans le chaos. Et c’est la population qui va en pâtir. Alors je condamne énergétiquement FCC et CACH dans leur comportement qui ne cadre pas avec l’intérêt public », a déclaré Mgr Pierre Ngube Ngube.

Non à la politique de la chaise vide prônée par Lamuka 

A la question de savoir ce qu’il pense des arrêts de la Cour Constitutionnelle qui, a invalidé une trentaine de députés de l’opposition, le chef de file de l’opposition républicaine légitime s’est refusé de tout commentaire, expliquant qu’il ignore comment la Haute Cour est parvenue à prendre ces décisions.

Toutefois, il a pris le contrepied de Lamuka dont le candidat malheureux à la dernière présidentielle, Martin Fayulu a affirmé que lui et ses collègues ont demandé aux députés nationaux de leur regroupement politique de suspendre leur suspension aux travaux de la Chambre basse du parlement. « Je condamne énergétiquement cette attitude de l’opposition de tous les temps en RDC. Lamuka se comporte comme se comportait l’UDPS à une certaine époque. La politique de chaise vide est une politique archaïque. On doit laisser les élus du peuple se battre ensemble là où ils sont. Ça n’a pas de sens », a-t-il renchérit.
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …