Home Sports Scandale à la Fecofa: La présidence de la République découvre la supercherie de Constant Omari pour la CAN Egypte 2019

Scandale à la Fecofa: La présidence de la République découvre la supercherie de Constant Omari pour la CAN Egypte 2019

10 min read
0
0

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019 est une véritable aubaine pour les pays qualifiés. C’est une occasion pour les jeueurs, staffs techniques, fédérations et supporters de gagner un peu plus d’argent. En République démocratique du Congo, le Président de la Fédération Congolaise de football et Association (Fecofa) Constant Omari y a trouvé une occasion en or de se remplir les poches notamment en surfacturant les états de besoin. Enquête exclusive dans les coulisses de la préparation des Léopards à la fête Africaine du ballon rond.

Du 20 juin au 19 juillet prochain, tous les yeux seront fixés au pays des Pharaons où 24 nations africaines vont se battre sur de terrains verts pour succéder au Cameroun au trône du roi du football africain. En République démocratique du Congo, avant cette échéance, un homme se bat particulièrement pour gonfler ses comptes en banque. Il s’agit de Constant Omari. Premier acte de cette bataille pécuniaire, il aurait profité de ses entrées à la présidence de la République pour disqualifier tous les probables ministrable du portefeuille des Sports et Loisirs, question pour lui de se mettre à l’abri d’éventuelles missions d’audite qu’ils pourraient initier pour lui demander de compte à la fin de la compétition.

Entre temps, il aurait driblé tout le monde en présentant un état de besoin largement au dessus de besoins réels de l’équipe nationale.

Alternance.CD a réussi à jeter un coup d’oeil très attentionné sur certaines correspondances ayant train à la préparation des ambassadeurs de la RDC en Egypte et le moins que l’on puisse dire, les chiffres demandés par Constant Omari dépassent ceux dont a besoin l’équipe nationale.

La vérité étant têtue, la Rédaction a préféré faire parler ces chiffres tels qu’elle les a vus.

Dans la rubrique de la préparation des Léopards à Marbella en Espagne, nos sources à la présidence de la République renseignent que Constant Omari aurait déjà reçu 1 million cinq cent mille dollars américains (1500 000$) et qu’il s’apprêtait à récupérer un de ces quatre matin la partie restante conformément à l’état de besoin qu’il a introduit.

Mais quand on regarde une autre liste, celle des états de besoin réels, il s’avère que seuls 800 000 USD auront été réellement utilisés pour l’ensemble de dépenses de préparation. Cet argent est reparti comme suit: 100000 $ pour le transport aller-retour des athlètes et du staff technique, 200 000 $ pour leur séjour de 15 jours en Espagne; 200 000$ de prime des joueurs et du staff à la fin du stage de préparation et 300 000 $ pour l’achat des équipements.

A cela s’ajoutent les 400 000$ qui doivent provenir de l’equipementier tel que convenu dans le contrat le liant à la fédération. Question: où Constant Omari a-t-il mis le reste d’argent qu’il aurait obtenu du trésor public? Mystère. A noter que c’est le pays organisateur qui supporte le déplacement des équipes aller et retour pour la compétition.

Des chiffres qui indexent Constant Omari

Il est important de relever que la somme totale que l’Etat congolais doit dépenser pour pousser les Léopards à arriver jusqu’à la finale de cette CAN est de 26 00 000 $ répartis outre les 800 000$ précités de la manière suivante.

690000$ de prime de la phase de poule pour les 23 jueuer, soit 10 000$ pour chacun et 100 000 $ pour l’ensemble du staff technique. Ce qui fait un total de près de 800000$.

Si Cédric Bakambu et ses coéquipiers se qualifient en quart de finale, chacun d’entre eux aura droit à 15 000 $ (130 000$ pour l’ensemble de l’équipe ) plus un peu plus de 130 000 $ pour le staff, ce qui fera environ 500 000$.

Ils devront toucher le même montant s’ils atteignent les demis finale. Et s’ils soulèvent le trophée, il reviendra au pouvoir discrétionnaire du Chef de l’Etat de décider de leur prime.

Chose grave, de sources bien introduites au Cabinet du Chef de l’Etat affirment que Constant Omari aurait déjà reçu un million cinq cent mille dollars rien que pour la préparation alors que la compétition n’a pas encore commencé. Combien touchera pour la participation à proprement parler? Seul Dieu peut dire s’il remboursera les sommes restantes si la RDC se fait éliminer précocement de la CAN Egypte 2019.

<<Nous estimons qu’au nom de la lutte contre la fraude et le détournement prônée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, on doit demander de justifications à la FECOFA sur l’utilisation de ces sommes, 5 jours à la fin du stage de préparation des Léopards conformément à un décret de l’ancien premier ministre Augustin Matata obligeant à chaque beneficiare des fonds du trésor public de justificatier ce qu’il en a fait cinq jours après la fin de sa mission>>, déclare un  Conseiller du Président de la République qui suspecte déjà l'<<homme moderne>> d’avoir floué l’Etat.

De leur côté, les journalistes investigateurs employés par Alternance.CD poursuivent leurs enquêtes dans le domaine des Sports et promettent de revenir incessamment avec d’autres révélations.

Jean Perou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …