Home Politique Gouvernement: Les exigences de l’opposition républicaine légitime à Tshisekedi, Kabila et à leurs familles politiques

Gouvernement: Les exigences de l’opposition républicaine légitime à Tshisekedi, Kabila et à leurs familles politiques

6 min read
0
0

L‘opposition Républicaine légitime exige la mise en place rapide du gouvernement de la République avant le 30 juin prochain. Ce regroupement politique veut voir ses membres faire partie de la future équipe gouvernementale qui ne doit pas être exclusivement composée du Front Commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le Changement (CACH), la coalition au pouvoir.

Tout en prenant le soin de décliner à titre personnel sa participation au prochain gouvernement, le chef de file de l’opposition républicaine légitime Mgr Pierre Honoré Ngube Ngube soutient qu’aucun pays au monde ne peut se développer qu’avec la Majorité au pouvoir sans une opposition Républicaine.

Il est d’avis qu’il y a de vérités qui doivent être dites autour du protocole d’accord entre le FCC et CACH notamment sur qui ne le respecte pas.

A cet effet, il demande à l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila d’organiser une rencontre à huit clos le plus rapidement avant la sortie du gouvernement. Cette réunion devra unir loin de caméras, outre Joseph Kabila, le Président de la République Félix Tshisekedi et Mgr Ngube Ngube lui-même.
Il interpelle personnellement l’autorité morale du FCC et celle de CACH de tenir compte de l’opposition républicaine légitime dans tous leurs programmes et actions à poser en RDC.

En tout cas, le chef de file de l’opposition républicaine légitime insiste sur le fait que le prochain gouvernement qu’il qualifie d'<<union nationale>> ne doit pas se composer sans les membres de l’opposition républicaine légitime en RDC. Toutefois, il exige que ce gouvernement soit publié avant le 30 juin prochain.

D’autre part, Mgr Ngube Ngube condamne énergétiquement le comportement de << manque de responsabilité et de patriotisme >> de militants de l’UDPS et du PPRD.

Pour lui, les militants du parti présidentiel ignorent qu’ils sont au pouvoir et se comportent comme s’ils étaient encore dans l’opposition.
<<C’est la honte pour l’UDPS qui crée de désordres et déshonore l’image de leur dirigeant, aujourd’hui au pouvoir, le Président Félix Tshisekedi. Au lieu de le soutenir comme en était question du PPRD pendant le règne de Joseph Kabila qu’il obéissait du début jusqu’à la fin, il est déplorable de voir que les militants de l’UDPS n’obéissent jamais à vin ordre du Président Fatshi. Quelle désobéissance!>>, a-t-il déploré.

Ce, avant d’appeler le PPRD et l’UDPS à la paix. Et à Mgr Ngube Ngube de prévenir que si le gouvernement n’est pas mis en place d’ici le 30 juin prochain, les dirigeants actuels devraient déposer le bâton de commandement auprès de la Cour Constitutionnelle et le parlement pour ouvrir la voie au dialogue en vue de chercher la formation d’une nouvelle équipe capable de diriger le pays.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …