Home Sports CAN Egypte 2019: La RDC rattrapée par ses vieux démons du désordre

CAN Egypte 2019: La RDC rattrapée par ses vieux démons du désordre

9 min read
0
0

 A quelques heures d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019, l’inquiétude et la désolation sont au rendez-vous dans les rangs de la sélection nationale de la République démocratique du Congo. Alors qu’ils doivent signer leur entrée en lice dans la compétition le samedi 22 juin contre l’Ouganda, les Léopards sont dépourvus de leurs supporters et de leurs primes.

La faute à une procédure de décaissement des fonds qui a pris du retard mais pas que. Initialement prévu  à 115 hormis les officiels, le nombre des supporters qui doivent faire le déplacement d’Egypte a été miraculeusement augmenté pour atteindre, des officiels y compris, le nombre de plus de 190 personnes. Elles  attendent encore la signature des ordres de mission par les autorités compétentes.

En tout cas, jusqu’au moment où nous mettions en ligne cet article, nos sources à la présidence de la République et à l’aéroport de Ndjili ainsi que notre correspondant circonstanciel au Caire étaient formels sur le fait qu’aucun supporter congolais officiellement considéré comme tel n’avait encore quitté le pays.

Du côté de la Fédération Congolaise de Football Association(Fécofa), on a laissé entendre qu’un avion de Congo Airways devrait en principe décoller aux alentours de 22 heures de ce jeudi 20 juin avec à son bord, un peu plus de 140 personnes dont des supporters, 14 députés nationaux, 6 officiels et 5 anciens ministres des sports.

Pour voir clair, Alternance.CD a poussé ses investigations plus loin et à la grande surprise, il s’avère que ce sont effectivement plus de 190 noms qui auraient été déposés à l’ambassade égyptienne à Kinshasa alors que seuls 115 supporters auxquels il faut ajouter six officiels ont été initialement retenus et budgétisés au Trésor public. Ils auront droit à 150 dollars américains de frais de mission en dehors de leur prise en charge totale durant leur séjour en Egypte. D’où viennent alors les autres supporters, les anciens ministres de sports et surtout les 14 députés nationaux qui auront droit eux, à 500 dollars fois trente jours ? Mystère.

Aux dernières nouvelles, l’avion qui doit amener les supporters des Léopards en Egypte pourra finalement décoller de l’aéroport international de Ndjili ce vendredi 21 juin et au stade actuel, il nous est difficile de deviner avec combien de supporters. Quant à la prime, elle se fait toujours attendre. Grave!

Divorce entre Omari et Ibenge

Pour ne rien arranger, il nous revient d’apprendre de notre correspondant occasionnel en Egypte que la prime de la phase éliminatoire et celle du quart et de demi-finale fixée respectivement à 10 mille dollars et à 15 mille dollars pour chacune de deux dernières étapes par athlète se fait toujours attendre. Ce retard s’expliquerait par la décision qui aurait été prise au niveau de la présidence de la République, laquelle voudrait que toutes les primes des joueurs et du staff technique soient amenées par un comptable d’Etat ou un sous gestionnaire.

Ce, signale-t-on, afin de contourner des pratiques opaques qui ont toujours entouré le paiement des primes des internationaux congolais à toutes les compétitions régionales, continentales et internationales.

Cette décision viserait personnellement le Président de la Fecofa, Constant Omari, lui qui aurait été sommé de justifier l’utilisation des frais du stage de préparation des Léopards à Marbella en Espagne avant d’obtenir d’autres sommes pour la participation proprement dite à la CAN.

L’autre gros souci qui risque de gâcher la fête africaine du ballon rond aux congolais, c’est la détérioration des rapports entre le sélectionneur Florent Ibenge et Constant Omari.

Le premier supportant mal le dictat du second, il a préféré entrer en rébellion contre lui en refusant de réintégrer Imbula dans sa liste définitive de sélectionnés alors que le président de la Fecofa avait réussi à obtenir toutes les autorisations pour ce joueur auprès de la FIFA et de la CAF.
Cet incident a remis une couche de plus dans le bras de fer entre ces deux acteurs phares du football congolais qui se sont également opposés sur la présélection de Jackson Muleka qui, n’avait pas obtenu en temps le visa pour se rendre en Espagne parce que son nom aurait été déposé en retard à l’ambassade .

Autant de faits qui poussent plus d’un congolais à craindre que les Léopards puissent faire piètre figure à cette CAN surtout qu’ils partagent le même groupe avec les Pharaons. D’autres estiment que quelles que soient les prestations du onze national de la RDC, il serait judicieux que le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat redemande au Ministre des Sports d’exiger aux fédérations sportives la justification sur l’utilisation des crédits qui leur ont été octroyés par l’Etat de mars 2018 à Avril 2019.
Jean Perou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Ministère de la Communication et Médias: Jolino Makele totalement aphone, Lambert Mende s’en mêle

Le Ministre de la Communication et Médias, Jolino Diwampovesa Makelele parait être un des …