Home Politique Kinshasa: Élu deux fois de suite député provincial, Charles Mbuta Mutu nommé ministre provincial près le gouverneur

Kinshasa: Élu deux fois de suite député provincial, Charles Mbuta Mutu nommé ministre provincial près le gouverneur

7 min read
0
0

Le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a nommé samedi 22 juin 2019 les membres de son gouvernement. Parmi les heureux promus, se trouve entre autres, Charles Mbuta Mutu.

Ce député provincial a été nommé ministre provincial près le gouverneur en charge de Relations avec le Parlement, l’Education, les Ressources Hydrauliques, Mines et Porte-parole du gouvernement.

Quelques heures après sa nomination au gouvernement provincial, la population de la commune de Ngaba a pris d’assaut sa résidence pour lui présenter ses civilités.

C’est dans ce contexte qu’il a livré ses impressions à Alternance.CD.

« A ce moment mes impressions sont de joie comme toute personne humaine parce qu’etre ministre est une charge et non un privilège. Devenir ministre c’est bien mais maintenant il faut gérer la carrière, convaincre les gens, convaincre la personne qui a placée sa confiance à nous. » a-t-il déclaré.

Le ministre provincial près le gouverneur de la ville de Kinshasa n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance envers sa base de la commune de Ngaba, à la population de Kinshasa qui ne cesse de lui renouveler leur confiance, le Gouverneur de Kinshasa et le Chef de l’Etat ainsi que les responsables de sa famille politique.

Le successeur de Thérèse Olenga au poste de porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa a expliqué que confier à quelqu’un des responsabilités est une marque de confiance.

D’où son engagement à mériter la confiance de Gentiny Ngobila en étant à la hauteur de ses tâches.

Bref aperçu sur son parcours

Charles Mbuta Mutu est un père de famille, ingénieur agronome de formation diplômé de l’Université de Kinshasa. Il est réputé homme de terrain et très social car il encadre plusieurs jeunes dans différents domaines.
En dehors de la politique, le ministre Mbuta Mutu est également un entrepreneur et promoteur de plusieurs écoles à Kinshasa.

Dès son jeune âge il a été respectivement chef de classes, chef de promotion, délégué facultaire, coordonnateur des étudiants à l’Université de Kinshasa et président des étudiants de la République Démocratique du Congo.

« C’est un homme de terrain, un homme social, un homme qui est proche de la population, un homme loyal envers sa hiérarchie. Lorsqu’il s’engage il reste souder, il donne toujours les meilleurs de lui-même, il essaye de satisfaire ceux qui lui font confiance, il ne trahit pas. C’est un homme qui aime le travail et c’est un expert. Quelqu’un qui a une expertise à mettre à la disposition de la population .» A témoigné un de ses proches.

Toutes ces qualités auxquelles il faut ajouter le sens de l’écoute, l’humilité, il compte les mettre au service de la population kinoise.

D’ailleurs son slogan, « On ne lâche rien nous allons jusqu’au bout » résume parfaitement sa détermination à aller jusqu’au bout de tout chantier dans lequel il s’engage.

D’autre part, il est un cadre universitaire qui a passé beaucoup de temps dans l’enseignement.

Ingénieur agronome en gestion des ressources naturelles, il a aussi suivi une série de formations post universitaire qui font de lui un homme multidimensionnel et multi sectoriel avec une spécialisation en environnement, précisément en gestion des ressources naturelles eau et sol.

A ce, s’ajoute une formation supérieure en communication dans le cadre la modération et la facilitation des ateliers avec la GIZ. Pour être complet, il est en même temps consultant senior international dans les domaines de l’eau, hygiène, assainissement et développement.

ALT

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Communiqué de la rédaction

La rédaction d’Alternance.CD informe à ses lecteurs qu’une photo du chef de fi…