Home Politique Pour l’éveil des consciences: Mgr Ngube Ngube initie la campagne d’ « émancipation du peuple congolais »

Pour l’éveil des consciences: Mgr Ngube Ngube initie la campagne d’ « émancipation du peuple congolais »

8 min read
0
0

L‘opposition républicaine légitime attend impatiemment de voir l’alternance politique qui s’est réalisée au sommet de l’Etat se répercuter sur le vécu quotidien de la population. Son chef de file, Mgr Pierre Honoré Kazadi Lukonda Ngube Ngube invite les congolais à s’émanciper dans la manière d’agir, de voir le pays, de travailler, de choisir les dirigeant et de gérer les affaires de l’Etat.

Il a lancé cet appel patriotique au cours d’un point de presse animé ce mercredi 26 juin 2019 à Lubumbashi, à l’occasion du lancement officiel de la campagne d’éveil de conscience dénommée « émancipation du peuple congolais ».

Si le peuple congolais continue à soutenir la « démocratie de la catastrophe », la pauvreté va continuer à sévir en République démocratique du Congo. Cette affirmation est de l’opposition républicaine légitime qui, fustige l’amateurisme et l’égoïsme des acteurs politiques.

Pour changer la donne, ce regroupement politique veut s’ériger en une école de la paix et du bien-être du peuple congolais pour mieux lutter contre les antivaleurs qui menacent la paix.

« Cette paix dont on parle tant existe-t-elle en République démocratique du Congo? Je dirai non sans crainte d’être contredit. Il n’y a pas de paix en République démocratique du Congo. Qui ignore que la République démocratique du Congo est en guerre dans sa partie est depuis 20 ans et qui a fait plus de 12 millions de morts? Une catastrophe jamais vécue depuis la deuxième guerre mondiale et sur laquelle les pays africains, en l’occurence l’Union africaine et la communauté internationale font semblant », a rappelé Mgr Ngube Ngube.

S’affichant en faux contre ceux qui espèrent que l’occident mettrait fin à cette guerre, il soutient que la paix de la RDC est strictement une affaire de congolais.
« La paix de la RDC est brisée depuis 1960. Ce brisement est l’oeuvre d’une part, à cause des intérêts de ceux qui veulent maintenir le Congo sous la colonisation pour continuer à piller nos ressources, et d’autre part pour les intérêts politiques et égoïstes congolais. Ce sont les acteurs politiques qui prennent la lourde responsabilité. Car ceux -ci ont embarqué le peuple congolais entier dans l’esprit de division qui anime beaucoup de gens aujourd’hui, le séparatisme, la haine ethnique, tribalisme etc », a-t-il déclaré.

Et pour l’avenir du pays, l’opposition Républicaine légitime demande aux acteurs politiques à mettre fin à leurs divisions et conflits inutiles et à la population d’oeuvrer pour la paix en commençant par la lutte contre les antivaleurs.

Plus de soins à l’étranger pour les acteurs politiques

En ce qui concerne le développement, elle estime que les acteurs politiques sont les premiers responsables du bien-être ou du malheur de la population.
« Pourquoi le Président de la République, les ministres, les députés, les gouverneurs et leurs membres de famille, mandataires des entreprises se font-ils soigner à l’étranger en Chine, Inde, Europe, en Amérique, en Afrique du Sud? C’est parce que nos hôpitaux sont médiocres, cela ne les concerne pas. Comment alors pourront-ils améliorer les conditions sanitaires si cela ne les concerne pas? » s’est interrogé le chef de file de l’opposition Républicaine légitime.

Et à Mgr Ngube Ngube d »ajouter qu’un élu qui a quitté son territoire pour s’installer là où il y a le courant électrique ne peut pas se battre pour l’installation du courant dans son quartier.

Plus loin dans son point de presse, il a évoqué l’exemple du Grand Katanga qui selon lui, fait figure de parent pauvre alors qu’il contribue à hauteur de plus de 60% au budget national.

En guise de solutions, l’opposition Républicaine légitime recommande aux acteurs politiques congolais de se faire soigner au pays et à leurs enfants d’étudier au pays. « Les députés et sénateurs élus doivent avoir leur domicile principal dans leurs circonscriptions électorales, à l’écoute de la population pour mieux vivre les réalités pour la défendre. Au parlement de préparer la tenue du référendum en 2020 pour améliorer la base de nos lois pour les adapter aux principes de développement de la République démocratique du Congo 2021 changement de la constitution », a conclu Mgr Ngube Ngube.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Coup de ballet dans les provinces: Le Gouverneur du Kasaï Central dans le viseur de l’Assemblée provinciale

Ça s’annonce mal pour certains gouverneurs de provinces de la RDC. Après la destitut…