Home Politique Kasaï Central: Martin Kabuya pointé du doigt dans de violations de droits de l’homme par une ONG

Kasaï Central: Martin Kabuya pointé du doigt dans de violations de droits de l’homme par une ONG

3 min read
0
0

La Ligue paysanne pour la défense des droits de l’homme (Linapedho) accuse le gouverneur du Kasaï-Central, Martin Kabuya d’avoir instauré ce qu’elle décrit comme un « climat de terreur« .

Dans un communiqué rendu public le 1er juillet 2019, cette ONG a fait part de ses inquiétudes suite à l’humiliation par « un mode opératoire basé sur l’arbitrqire », des fonctionnaires et agents de l’Etat sur ordre du gouverneur en violation des lois de la République.

Elle a cité entre autres, la fermeture de seize radios de Kananga au motif fallacieux de non paiement des taxes et redevances, le renvoi par téléphone du directeur général des recettes provinciales, son collègue des marchés publics, le sous gestionnaire des crédits et l’opérateur de saisie à la comptabilité qui ne portait pas le nom Kasaïen; l’arrestation suivie de l’humiliation de huit responsables de la régie financière provinciale et de trois inspecteurs de l’enseignement ce lundi dans votre bureau, les tentatives d’instrumentaliser la justice pour régler les comptes à toute voix discordante, la mise en place en violation des lois des médecins du secteur public.

La Linapedho a aussi fustigé le mauvais traitement qu’auraient subi trois inspecteurs de l’EPSP accusés d’avoir trafiqué les carnets d’items des examens d’Etat.

Par conséquent, il a demandé au Chef de l’Etat d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe dans le Kasaï-Central et au Gouverneur de se ressaisir pour mettre fin à sa barbarie.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Le CIDHOPE plaide pour l’installation d’un tribunal international en RDC

Le Cercle international pour la défense des droits de l’homme, la paix et l’en…