Home Sports Qualification miraculeuse des Léopards en huitièmes de finale: Omari appelé à encadrer Ibenge

Qualification miraculeuse des Léopards en huitièmes de finale: Omari appelé à encadrer Ibenge

6 min read
0
0

Qui veut aller loin ménage sa monture. Ce dicton connu de tous les stratèges doit interpeller l’équipe nationale de la RDC qui, bien que repêchée parmi les meilleurs troisièmes grâce aux défaites de l’Afrique du Sud et du Kenya, est loin de rassurer.

Menés par un sélectionneur qui s’illustre par des essais erreurs et dont les choix ont toujours posé problème, Cédric Bakambu et ses coéquipiers ont réalisé une grosse performance historique pour décrocher les trois points importants pour leur qualification en huitièmes.

Maintenant que c’est chose faite, ils ont leur destin en main pour espérer aller le plus loin possible, cette fois-ci sans rien attendre d’une autre nation étant donné qu’on est en phase à élimination directe.
A entendre leurs déclarations dans la presse, on est tenté de croire à leur détermination mais celle-ci ne suffit pas.
Certes, ils ont perçu le double de la prime par match (10000$) et sont assurés de toucher le triple si l’on en croit certaines indiscrétions de la présidence de la République, mais le souci majeur reste le défi technique.

En effet, du point de vue des analystes sportifs, les classements de Florent Ibenge ne rassurent pas depuis le début de cette CAN, lui que l’on accuse d’alligner de temps en temps certains joueurs pour faire plaisir à leurs agents.

Pour contourner cet obstacle, d’aucuns souhaitent voir le président de la FECOFA, Constant Omari peser de son poids pour le contraindre à coopérer avec le directeur technique de l’équipe nationale, Sengi Biembi dont le savoir-faire pourrait apporter un plus à son équipe.

Dans le même ordre d’idées, il serait à l’avantage d’Ibenge de demander de conseils à l’ancien sélectionneur des Léopards locaux Santos Mutubile qui séjourne lui aussi en Egypte pour soutenir les Léopards.

D’autres petits soucis…

D’autre part, malgré le miracle congolais, l’inquiétude semble être au rendez-vous au sein du staff technique des Léopards. Pour cause, en dehors du sélectionneur principal qui a touché tous ses arriérés et primes, les autres membres du staff n’ont pas touché leurs arriérés et doivent se contenter de primes.

Autre inquiétude et pas de moindre, la survie de certains membres de la délégation congolaise en Égypte qui est incertaine.

Ce, d’autant plus que les 173 personnes sur les 115 prévues initialement devront prolonger leur séjour au pays de Pharaons alors qu’une source interne indique que les fonds décaissés sont sur le point de s’épuiser. La faute au mode de vie du Ministre ai des Sports Lisanga Bonganga jugé trop dépensier.

Comme quoi, malgré le plein soutien du Chef de l’Etat à l’équipe nationale et celui du peuple congolais, les prédateurs rôdent toujours et cherchent le moyen de se mettre pleines les poches.

Qu’à cela ne tienne, beaucoup de supporters souhaitent voir Fasthi arriver en Égypte seulement si les Léopards se qualifiaient pour les quarts de finale et non en huitièmes de finale.

Jean Perou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Isidore Ndaywel après la marche du CLC: « Nous ne sommes pas en voie de disparition»

Le Comité Laïc de Coordination ( CLC) a marché ce lundi 21 octobre à Kinshasa. La manifest…