Home Politique Exclusif : Joseph Olenghankoyi à la base du report de l’élection du Gouverneur du Sankuru

Exclusif : Joseph Olenghankoyi à la base du report de l’élection du Gouverneur du Sankuru

4 min read
0
0

C’est une exclusivité d’Alternance.CD qui va faire mal aux millions de congolais originaires de la province du Sankuru.

L’élection du gouverneur et du Vice-gouverneur de cette province plusieurs fois reportée a connu un énième report mercredi 10 juillet 2019.

Alors que les députés provinciaux étaient dans la plénière pour atteindre l’arrivée des agents de la CENI, un coup de file venant du bureau national de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a tout gâché. Les agents de l’antenne provinciale qui devaient organiser ce scrutin ne se sont pas rendus à l’Assemblée provinciale et ce n’est que tard dans la journée qu’un communiqué annonçant le report a été publié.

Dans ce communiqué, le président de la CENI, Corneille Nangaa a attribué le report de l’élection du gouverneur du Sankuru « aux problèmes d’ordre technico-logistiques et pour préserver la paix« .

Mais ces raisons seraient en réalité un trompe-l’oeil si l’on en croit nos sources à la présidence de la République et auprès de services de sécurité.

En effet, d’après les sources d’Alternance.CD, c’est Joseph Olenghankoyi, président du CNSA et originaire de la province du Sankuru qui aurait activité ses réseaux pour obtenir le report de cette élection. La raison?

Il serait décidé à ouvrir la porte du gouvernorat du Sankuru à son cousin Lambert Mende malgré l’hostilité des députés provinciaux et de la population à l’égard de l’ancien ministre de la Communication et Médias.

A cet effet, il l’aurait amené auprès du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 juillet 2019 et aurait prétendu auprès du Président de la République que Joseph Stéphane Mukumadi, le challenger de Mende serait en connivence avec Moïse Katumbi. Joseph Olenghankoyi et Lambert Mende auraient été rejoints à la Cité du fleuve par Corneille Nangaa qui, précise-t-on, est reconnu comme pro Mende dans la crise qui sévit au Sankuru.

D’après nos sources, c’est à partir de ce moment que la décision de reporter cette élection problématique aurait été prise. « La date du 20 juillet a été choisie dans le double objectif soit d’invalider la candidature de Mukumadi à la Cour Constitutionnelle, soit de laisser les deux candidats concourir s’il s’avère que ces allégations sont fausses », a expliqué notre source.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …