Home Politique RDC : Vers la désignation des Secrétaires généraux de l’Administration publique comme ministres intérimaires?

RDC : Vers la désignation des Secrétaires généraux de l’Administration publique comme ministres intérimaires?

4 min read
0
0

Sur fond de mesattentes entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH), la République démocratique du Congo se retrouve sans gouvernement plus de six mois après l’investiture du Président Félix Tshisekedi. 

Plus de 170 jours de pilotage automatique qui commence à agacer la population et même le Chef de l’Etat qui penserait déjà à une solution inédite pour éviter l’impasse.

On les savait habitués à de négociations mais peu de gens pouvaient imaginer que les négociateurs de deux camps allaient s’éterniser autour de la table de négociations pour la composition du gouvernement. Cette situation inextricable n’a rien d’une blague, elle a laissé éclater au grand jour les sérieux ratés entre les responsables de deux regroupements qui composent la majorité au parlement.

Au point qu’une autre idée traverserait l’esprit du Chef de l’Etat: confier l’intérim de différents ministères aux Secrétaires généraux de l’Administration publique en attendant la composition du gouvernement.
L’idée se chuchote dans certains salons politiques de Kinshasa et elle semble faire son petit chemin. C’est en tout cas ce qu’a révélé un membre influent du CACH à Alternance.CD le weekend dernier sous couvert d’anonymat.

A l’en croire, les pourparlers autour des noms de ministrables se sont compliquées davantage depuis l’exclusion du Sénateur Modeste Bahati Lukwebo du FCC. « Dans la clé de répartition initiale de postes entre les deux coalitions, il y a de ministères qui étaient attribués à l’AFDC. Maintenant que son Autorité morale est en conflit avec le FCC, nous nous demandons comment on va procéder… »,  a-t-il expliqué.

Pour les plus durs du FCC, cette crainte ne se justifie pas pour la simple raison selon eux, que l’AFDC reste membre du FCC malgré l’auto exclusion de Bahati Lukwebo.

Reste qu’il est difficile de savoir au stade actuel si Félix Tshisekedi acceptera ou non de confier les ministères qui étaient réservés au regroupement de Bahati à sa dissidence restée loyale à la famille politique de Joseph Kabila ou à l’AFDC-A originelle.

Dans l’un ou l’autre cas, la RDC vit sa plus longue période sans gouvernement de son histoire. Et il n’est pas à écarter que Fasthi prenne une mesure transitoire courageuse.

Jean Perou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Jeux Africains 2019: Amos Mbayo fait voyager des clandestins dans la délégation officielle de la RDC au Maroc

Des athlètes venus de toute l’Afrique participent du 19 au 31 août 2019 à la douxièm…