Home Politique Gouvernement: Quatre personnalités de la société civile et l’Abbé Donatien Nshole vivement recommandés à Félix Tshisekedi

Gouvernement: Quatre personnalités de la société civile et l’Abbé Donatien Nshole vivement recommandés à Félix Tshisekedi

9 min read
0
1

Six mois jour pour jour depuis l’investiture du Président Félix Tshisekedi, les congolais attendent impatiemment la publication de son premier gouvernement. Cette attente qui se veut longue s’accompagne de spéculations et de propositions concrètes. La dernière proposition en date vient de la population qui, s’est exprimée dans une enquête journalistique menée par un groupe de journalistes dont un d’Alternance.cd.

Elle concerne la demande formulée au Chef de l’Etat pour la nomination d’une vingtaine de personnalités indépendantes et politiques considérées comme exemplaires et suffisamment compétentes pour l’aider à relever les multiples défis auxquels il fait face.

Le peuple congolais est avide du changement. Il a exprimé ce désir ardent aux élections du 30 décembre 2018 en élisant un opposant à la magistrature suprême pour une première alternance démocratique pacifique au sommet de l’Etat.

Au nom de ce désir, les congolais dans leur majorité souhaitent voir Fatshi composer le premier gouvernement de son quinquennat avec des personnalités hautement qualifiées, expérimentées et moralement irréprochables.

Parmi elles, quatre personnalités indépendantes  auxquelles il faut ajouter le Secrétaire Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO), l’abbé Donatien Nshole, semblent faire l’unanimité au sein de l’opinion publique. Il s’agit de Maitre Georges Kapiamba, Barthélémy Okito Oleka, Maurice Tshikuya et Madame Léonie Kandolo.

D’après nos investigations, ces personnalités de la société civile ont une certaine crédibilité au sein de la population congolaise de plus en plus hostile aux acteurs politique dont nombreux sont taxés à tort ou à raison de tous les maux. Chacune est considérée comme modèle dans son domaine respectif.

La compétence, l’expérience et la moralité 

En effet, beaucoup de congolais considèrent Maitre Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ comme un de fervents défenseurs de droits de l’homme et de l’Etat de droit à la différence de la plupart de ses collègues activistes que l’on juge peu crédibles et prêts à troquer leur combat contre de dividendes politiciennes et financières.

De son côté, Barthélémy Okito, Président de la Ligue Nationale des Anamongo(Lina) et Doyen des Secrétaires Généraux de l’Administration publique est nationalement respecté pour sa rigueur, sa discipline, son savoir-faire, son expérience et son patriotisme. En témoigne sa longévité bénéfique au secteur des Sports qu’il dirige depuis plus de 9 ans. Ce haut fonctionnaire de l’Etat avait d’ailleurs démistifié  l’ancien Conseiller spécial de l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila, chargé de la lutte contre la corruption , Luzolo Bambi par son savoir-faire  et son innoncence. En plus, il fait tellement bien son travail que beaucoup de ses collègues s’inspirent de son modèle même si tous n’y arrivent pas.

En ce qui concerne Maurice Tshikuya, c’est sa gestion axée sur les résultats et orthodoxe de l’Institut National de Préparation Professionnelle(INPP) qui fait dire aux congolais qu’il ferait un bon ministre tout comme les deux personnalités précitées.

Il en est de même de Léonie Kandolo, membre du Comité Laïc de Coordination (CLC) que d’aucuns considèrent comme une militante pro démocratie et une des acteurs phares de la lutte pour l’alternance.
« Les congolais ont choisi ces quatre personnalités pour que leurs noms soient proposés soit par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, soit par son prédécesseur Joseph Kabila pour leur nomination dans le premier gouvernance de l’alternance en République démocratique du Congo. Ce, pour leur compétence, expérience et crédibilité », ont expliqué les auteurs de l’enquête.

Ces derniers se sont livrés au même exercice en ce qui concerne les membres du FCC, du CACH et de Lamuka que la population souhaite voir dans le gouvernement. Là aussi, ce sont les mêmes critères de compétence, moralité et expérience qui ont prévalu.

En attendant la publication des résultats de cette deuxième enquête qui va intervenir incessamment, quelques noms ont été soufflés aux reporters d’Alternance.CD. Il s’agit pour le FCC de Monsieur Flungu, Lugi Gizenga, Puis Mwabilu, Julien Paluku ou encore Marie-Ange Lukiana.

Pour CACH, ce sont entre autres les noms de l’Honorable Baudouin Mayo, Francois Mwamba, Paul Tshilumbu, Eteni Longondo et pour Lamuka, ce sont les noms de Franck Diongo, Christian Mwando, Eve Bazaiba, Chérubin Okende, Delly Sessanga, Mbussa Nyamwisi et Claudel Lubaya qui semblent avoir l’assentiment de la population.

Junior Lomanga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Justice : Isabelle Tshombe explique à Rose Mutombo les contours de sa mission auprès de la Francophonie

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a accordé ce mercr…