Home Sécurité Insécurité à Kinshasa : Kidnappée à deux reprises, une jeune fille devient la cible privilégiée des bandits armés

Insécurité à Kinshasa : Kidnappée à deux reprises, une jeune fille devient la cible privilégiée des bandits armés

4 min read
0
1

Vanessa Wenga, la vingtaine révolue, habitant la commune de Bandalugwa craint pour sa vie. Depuis quelques semaines, elle est dans le viseur des malfrats non autrement identifiés qui se sont lancés à sa traque. Elle a été enlevée et relâchée à deux reprises au point que sa famille dit craindre pour sa sécurité.

Le dernier rapt dont elle a fait l’objet date du dimanche 28 juillet 2019. D’après son témoignage et celui de ses proches, elle a été enlevée par des inconnus à la hauteur de l’avenue de la Science dans la commune de la Gombe à 19 heures.

Embarquée de force à bord d’un taxi communément appelé « ketch », Vanessa Wenga a été miraculeusement relâchée trois heures plus tard, soit à 21 heures à la 17eme rue Limete non sans avoir été dépouillée de tout.

Ses ravisseurs ont emporté notamment ses téléphones, sac à main, une somme importante d’argent, les habits qu’elle venait de récupérer en provenance d’un de ses proches vivant à l’étranger.

Des hommes armés…

Étudiante de son état, cette jeune femme se prend en charge en vendant des articles essentiellement pour les femmes dans les bureaux du centre-ville.

Elle soupçonne ses bourreaux de ce dimanche qui se déplacaient à bord d’un taxi peint en jaune d’être de la police nationale congolaise ou de l’armée. Elle affirme que parmi eux se trouvait une dame visiblement ivre et que toute la bande était armée.

En plus, ses ravisseurs lui ont, arme au coup, intimé l’ordre de ne pas crier au risque d’être violée avant d’être tuée.

A l’en croire, c’est ce qui ne lui a pas permis de fixer le regard sur le numéro de la plaque du taxi surtout qu’on l’en avait éjectée dans un endroit où il faisait noir.

D’après l’une de ses soeurs qui a livré l’information à Alternance.CD,  les téléphones de Vanessa étaient joignables jusqu’à 23 heures avant que ces malfrats ne les éteignent.
Toute sa famille est dans un état de choc et dit craindre pour la vie de cette jeune femme. Elle compte déposer une plainte contre l’inconnue.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Désignation du Porte-parole de l’opposition : Le groupe parlementaire MS-G7 met hors course les pro Fayulu

C’est une  bataille arrangée autour de la désignation du Porte-parole de l’opp…