Home Société Victime de la spoliation de ses propriétés par le DG du FPI: Prof Nicolas Lokole déballe les vraies raisons de l’animosité de Patrice Kitebi à son égard

Victime de la spoliation de ses propriétés par le DG du FPI: Prof Nicolas Lokole déballe les vraies raisons de l’animosité de Patrice Kitebi à son égard

24 min read
0
0

C’est l’histoire de deux amis dont l’amitié remonte à près d’un demi-siècle mais qui ont été séparés à cause de la jalousie et de l’immixtion de l’un dans la vie conjugale de l’autre. Patrice Kitebi, actuel Directeur général du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) n’a pas hésité un petit instant pour spolier trois propriétés du Professeur Nicolas Lokole. Des sources proches du dossier renseignent qu’il a été manipulé par l’ex épouse de ce Professeur de la Faculté des Sciences économiques et administratives de l’Université de Kinshasa pour le dépouiller de ses propriétés. Ce dernier promet de se battre jusqu’au bout pour être rétabli dans ses droits.

Conformément à l’ adage selon lequel « Qui veut noyer son chien l’accuse de rage », le Professeur LOKOLE, ce brillant économiste de sa génération qui totalisera au mois d’Octobre 2019 quarante ans au service de l’enseignement supérieur et universitaire en RD Congo, est depuis le 14 Décembre 2018 victime d’une spoliation barbare et injustifiée par l’actuel DG du FPI Patrice KITEBI KIBOL de ses trois propriétés immobilières d’une valeur totale supérieure à USD 1.500.000,00 (Dollars Américains Un Million Cinq Cents Milles) contre une créance d’un import de près de USD 500.000,OO (Dollars Américains Cinq Cents Milles) due au FPI, laquelle représente le solde du prêt que cette institution lui avait accordé en 2013.

En effet, alors que contrairement à ses mensonges, tricheries, fraudes et pratiques corruptrices de gestion que distille dans les médias l’entreprise criminelle qu’il a créée pour faciliter la spoliation des propriétés des promoteurs en difficulté ayant été financé par le FPI et que les plaintes introduites par le Professeur contre lui sont toujours pendantes au niveau des Cours et Tribunaux de la place (Cour de Cassation, Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, Tribunal de Commerce de Kinshasa/Matete) depuis près de cinq mois aucune de celles-ci n’a été à ce jour fixée et plaidée et tout s’y passe comme si celles-ci porteraient sur des banales affaires qui n’intéressent pas les responsables desdites instances judiciaires, lesquels se comportent comme des véritables agents du FPI au service personnel de son DG.

Dans l’entretemps, en dépit des actes infractionnels très graves dont il est auteur par rapport à ladite spoliation (faux en écriture, entreprise criminelle, abus des biens sociaux, …..) le DG du FPI, ce sociétaire du PPRD/FCC continue à se comporter comme si le pays de FATSHI était encore celui de leur régime dans lequel il n’y avait ni Etat ni Lois et demeure, en même temps, imperturbable dans la poursuite de son projet criminel consistant cette fois-ci à revendre lesdites propriétés du Professeur LOKOLE à un prix représentant le triple de celui auquel il les avait vendus à lui-même à vil prix de USD 464..000, 00 (Dollars Américains Quatre Cents Soixante Quatre Mille) en utilisant différents vendeurs d’identités, membres de son entreprise criminelle, comme intermédiaires.

Devant ce tableau macabre, le Professeur LOKOLE ne croyant plus en l’existence d’une justice distributrice dans le pays en dépit de l’engagement du nouveau Chef de l’Etat d’y parvenir, a déjà saisi ce dernier pour solliciter son implication dans ces affaires où il est décidé de défendre ses droits jusqu’au sacrifice suprême.

Dans la présente et complémentairement à ses dénonciations précédentes, le Professeur LOKOLE a décidé après plusieurs hésitations d’éventrer le boa en dénonçant la complicité de son ex épouse dans ses souffrances. Ladite dénonciation permettrait d’éclairer d’avantage la lanterne de ses compatriotes qui connaissent très bien les relations qui ont existé par le passé entre ces deux anciens amis, le DG du FPI et le Professeur LOKOLE et qui sont aujourd’hui dubitatifs face à ce qui se passe au sujet de cette affaire de spoliation par le DG du FPI des propriétés de son vieil avec qui ils se connaissent depuis près d’un demi-siècle (50 ans).

De l’explication de la cabale liée à la spoliation des propriétés du Professeur LOKOLE en considération des liens d’amitié de longue date ayant existé entre l’intéressé et le DG du FPI ainsi que leurs familles respectives

Le différend qui oppose depuis un certain temps le Professeur LOKOLE et le DG du FPI Patrice KITEBI KIBOL qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps n’intéressé pas seulement les médias y impliqués mais également de nombreux compatriotes qui les connaissent très bien et qui s’étonnent de l’ampleur que prend l’escalade y relatif.

Soucieux d’éclairer la lanterne de l’opinion, nous avons approché le Professeur LOKOLE pour en savoir plus. D’entrée de jeu, il a révélé que Patrice KITEBI KIBOL est l’un de ses amis depuis près d’un demi-siècle lorsqu’ils étaient encore étudiants à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université de Kinshasa. A la fin de leurs cursus universitaires respectifs, ils ont été recrutés à la Société Financière de Développement (SOFIDE) où ils ont presté pendant près de deux ans avant d’être appelés à d’autres fonctions.

Sur le plan social, leurs familles respectives ont tissé des liens d’amitié très solides. Et le DG Patrice KITEBI KIBOL avait même été locataire dans l’une des résidences du Professeur LOKOLE qu’il vient de spolier.

Et pourtant, pour le Professeur LOKOLE, en dehors de la spoliation de ses propriétés par le DG du FPI Patrice KITEBI KIBOL, il n’y a jamais eu un quelconque incident entre eux.

Cependant, selon certaines indiscrétions, ladite spoliation est le résultat d’une cabale montée par le DG Patrice KITEBI KIBOL pour permettre à l’ex-épouse de son ami vivant au Canada et qui s’est séparée avec son mari d’accéder à une partie du produit de vente desdites propriétés. C’est pourquoi, pour y parvenir, toutes les options de régler à l’amiable le différend y relatif suggérées par le Professeur LOKOLE au DG du FPI et reprises dans la correspondance adressée au Chef de l’Etat ont été rejetées par l’intéressé au profit d’un recouvrement forcé via des actes de spoliation. Ainsi, le DG du FPI se serait arrogé une mission non statutaire supplémentaire, celui de liquidateur anarchique et frauduleux de la succession du Professeur LOKOLE.

De la séparation entre le Professeur LOKOLE et son ex-épouse, des liens de celle-ci avec la famille du DG du FPI et des véritables mobiles de la cabale montée par le DG Patrice KITEBI KIBOL contre son ami

Le Professeur LOKOLE vit séparé de son ex-épouse depuis près de dix-sept ans suite à la décision de celle-ci de ne pas retourner en RD Congo à la fin des études doctorales de son mari aux Etats Unis d’Amérique (USA).

Emigrée de son propre gré au Canada depuis plus de 15 ans et naturalisée Canadienne, l’intéressée qui a contracté un autre lien conjugal dans le pays de Justin TRUDEAU a gardé des liens d’amitié très solides avec la famille du DG du FPI avec laquelle elle est régulièrement en contact jusqu’à ce jour.

Ayant rompu toutes relations avec son ex-mari et cherchant à accéder à sa part de l’héritage sur le patrimoine de celui-ci, elle serait à la base de la cabale boutiquée par le DG du FPI afin de bénéficier indirectement du partage du butin qui résulterait de la vente des propriétés du Professeur LOKOLE spoliées par le DG du FPI

Du prétexte du DG du FPI sur la non réalisation par le Professeur LOKOLE du projet co-financé par son institution pour justifier ses actions de recouvrement forcé

Alors que les actions de recouvrement forcé ayant abouti à la spoliation par le DG du FPI de trois propriétés du Professeur LOKOLE trouvent leurs fondements ailleurs, l’intéressé qui a créé une entreprise criminelle pour perpétrer les crimes y relatifs à travers des actes infractionnels très graves passent son temps à distiller des mensonges dans les médias selon lesquels ses actions seraient justifiées par le non réalisation du projet co-financé par son institution.

Et pourtant, comme prouvé dans différentes dénonciations faites soit à travers les correspondances adressées aux autorités soit publiées dans les médias, le Professeur LOKOLE a bel et bien réalisé ledit projet lequel est aujourd’hui opérationnel. Pour des raisons sus-évoquées, le DG du FPI a décidé de l’ignorer afin de poursuivre son projet de spoliation de ses trois propriétés à son profit personnel et celui de l’ex-épouse du Professeur LOKOLE.

Pour y parvenir, il utilise les noms des membres de sa structure criminelle mais demeure au centre de la gestion des biens spoliés. Le Conservateur des Titres Immobiliers de Kinshasa/Matete, un autre membre de ladite structure, jouerait également un rôle déterminant notamment pour faciliter l’établissement des titres d’enregistrement toujours anarchiques et frauduleux lors des opérations de mutation.

De la corruption passive des responsables des Cours et Tribunaux de la place saisis des plaintes du Professeur LOKOLE et de la justification de recourir à d’autres voies.

Profitant de la corruption passive associée au comportement des responsables des instances judiciaires de la place auprès desquels le Professeur LOKOLE avaient introduit des plaintes depuis le mois de Février 2019, laquelle consiste à s’abstenir d’accomplir les tâches associées à leurs charges respectives, le DG du FPI qui utilise non seulement des manœuvres dilatoires, obstructions diverses et pratiques de gestion corruptrices mais également des moyens financiers énormes est parvenu à obtenir le silence de ceux-ci. Ainsi, à ce jour, soit cinq mois après, aucune des plaintes du Professeur LOKOLE n’a été fixée et plaidée. Aussi, plusieurs compatriotes prestant dans lesdites institutions, indignés du comportement desdits responsables, ont-ils pris en mains leur courage pour suggérer au Professeur LOKOLE de frapper à d’autres portes au lieu de perdre son temps au niveau desdites juridictions.

De l’engagement du Professeur LOKOLE de continuer à défendre par tous les moyens ses droits et de sa sollicitation de l’implication du Chef de l’Etat

Conscient que conformément à la constitution de la RD Congo tous les citoyens sont égaux devant les lois du pays et doivent jouir de la même protection de la part des pouvoirs publics d’une part et d’autre part, que la spoliation de ses propriétés par le DG du FPI est une violation grave de ceux-ci, le Professeur Lokole entend défendre les siens par toutes les voies de droit, y compris en sollicitant l’implication du Président de la République et Chef de l’Etat en sa qualité de Magistrat Suprême et Garant de la Nation et compte tenu des faiblesses des instances judiciaires du pays.

L’ayant déjà fait, il s’engage à continuer à le faire jusqu’à ce qu’il soit complètement rétabli dans lesdits droits.

Tenant compte de tout ce qui précède, il se dégage clairement que le différend opposant le DG du FPI à son vieil ami, le professeur LOKOLE, est un règlement des comptes ridicule et injustifié qui ne s’explique qu’en considération du comportement de ce dirigeant corrompu qui n’a pas la culture du respect des principes de l’état de droit et de la bonne gouvernance dans lesquels le nouveau Chef de l’Etat a décidé d’engager la République durant son mandat actuel afin de reconstruire le pays d’une part et d’autre part de restaurer la dignité humaine de ses compatriotes.

Par rapport aux actes de spoliation des propriétés du Professeur LOKOLE posés par le DG du FPI lesquels ne sont ni plus ni moins justifiés, en plus de son déficit criant de culture du respect des principes de l’état de droit et de la bonne gouvernance que par sa formation technique de base (Economiste ruraliste) et son incompétence dans la gestion d’une institution chargée du financement de la promotion et du développement de l’industrie, l’implication du Chef de l’Etat s’impose pour rétablir dans ses droits le Professeur LOKOLE, ce valeureux compatriote qui a consacré l’essentiel de sa carrière professionnelle à la formation de ses compatriotes allant jusqu’à rejeté les offres alléchantes d’emplois des universités Américaines et Canadiennes.

Junior OTE WOLO/CP

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Jeux Africains 2019: Amos Mbayo fait voyager des clandestins dans la délégation officielle de la RDC au Maroc

Des athlètes venus de toute l’Afrique participent du 19 au 31 août 2019 à la douxièm…