Home Société Liberté de la presse : JED fustige l’absence de mesures pour sécuriser les journalistes

Liberté de la presse : JED fustige l’absence de mesures pour sécuriser les journalistes

4 min read
0
0

Journaliste en Danger(JED) déplore une situation qu’elle  décrit comme le regain d’attaques à l’égard des journalistes et des médias. Dans un communiqué rendu public ce 22 août 2019, cette ONG de défense de la liberté affirme avoir enregistré au moins 6 cas d’atteintes flagrantes à la liberté de l’information en RDC et à Kinshasa.

Parmi les cas relevés, celui de Raim Mayama, journaliste présentatrice du magazine « Masolo ya Congo) interpellée le 20 août 2019 à la police criminelle et au parquet de grande instance de Likasi sur ordre d’un cadre de l’administration des Mines.

Les autres cas évoqués par JED sont entre autres, ceux de Serge Sindani, journaliste à Kis24 info, un média en ligne basé à Kisangani dans la province de la Tshopo; Michel Tshiyoyo qui, est poursuivi en justice par le gouverneur du Kasaï Central sur base de la publication sur sa page Facebook, d’une interrogation sur la rumeur d’une altercation qui aurait eu lieu entre le gouverneur Martin Kabuya et son Vice-gouverneur, Ambroise Kamukuny.

On peut citer aussi la fermeture,  jugée arbitraire,  de la RTVS1 qui,  a été levée le 1er août dernier et l’agression à Mbandaka de la journaliste Dorcas Bakanda.

Condamneant ces attaques dont sont actuellement victimes des journalistes, JED rappelle au Chef de l’Etat la nécessité de mettre en application des engagements  qu’il a dansp  le domaine de la liberté de la presse.

« Près de huit mois après son avènement au pouvoir, et en dépit de ses déclarations des bonnes intentions, JED constate avec regret que le nouveau Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, n’a pris aucune mesure concrète pour promouvoir la liberté de la presse et assurer la sécurité des journalistes. Lors de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai dernier, il avait pourtant déclaré : « J’entends par quatrième pouvoir que vous avez des droits. Le droit d’être protégé, de parler librement ou d’investiguer (…) », a conclu Journaliste en Danger.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …